Conditionnement et d’entreposage de déchets radioactifs (Cedra)

L’installation Cedra (INB 164) assure, depuis 2006, l’entreposage des colis de déchets MA‑VL dans l’attente de l’ouverture de filières de stockage appropriées. Le CEA anticipe une saturation de cette installation d’entreposage à l’horizon 2027. Les études concernant un projet de doublement de la capacité d’entreposage ont débuté en 2020.

En bref

72

Lettres de suite d'inspection

5

Consultations du public

8

Avis d'incidents

23

Rêglementation

Appréciations 2021

L’ASN considère que les principales étapes de ce projet doivent être mieux définies et estime nécessaire que le CEA anticipe l’ensemble des démarches pour pouvoir disposer des capacités d’entreposage nécessaires à la gestion globale de ses déchets.

Le CEA a mis en exploitation, en 2021, la cellule d’examen des colis. Celle‑ci permet de réaliser des contrôles des colis et le surcolisage éventuel de colis dégradés ou contaminés.

L’ASN estime que les vérifications réalisées par l’exploitant pour la réception de colis dans l’installation Cedra, la gestion des modifications et le respect des engagements pris par l’exploitant sont assurés à un niveau globalement satisfaisant.

L’année 2021 a été marquée par des déclarations d’événements significatifs de niveau 1 concernant :

  • le dépassement de la masse de matière fissile autorisée dans un colis entreposé dans l’INB à la suite d’une erreur de constitution d’un colis de déchets dans l’installation productrice ;
  • la chute d’un colis de déchets, événement qui s’est déjà produit à plusieurs reprises sur le centre de Cadarache, dans l’INB 37-A ou l’INB 56.

L’ASN considère que l’exploitant doit tirer tous les enseignements de ces événements, particulièrement concernant la prise en compte du retour d’expérience des précédents événements, la surveillance des producteurs de déchets et la gestion des interfaces entre les différentes personnes susceptibles d’utiliser des emballages de transport.

Un événement significatif a également été déclaré par l’installation concernant la dégradation de l’enveloppe métallique d’un colis. L’ASN a demandé au CEA de réaliser les expertises nécessaires pour comprendre l’origine et le mécanisme de dégradation de ce colis.

Date de la dernière mise à jour : 18/05/2022