Cabri

Le réacteur Cabri (INB 24), créé le 27 mai 1964, est destiné à la réalisation de programmes expérimentaux visant à une meilleure compréhension du comportement du combustible nucléaire en cas d’accident de réactivité. Le réacteur est équipé d’une boucle à eau sous pression depuis 2006, afin d’étudier le comportement du combustible à taux de combustion élevé en situations accidentelles d’augmentation de la réactivité dans un REP. Depuis janvier 2018, le CEA mène un programme d’essais dénommé « CIP » (Cabri International Program), qui avait été engagé au début des années 2000 et a nécessité d’importants travaux de modification de l’installation et de mise à niveau en matière de sûreté.

En bref

134

Lettres de suite d'inspection

6

Consultations du public

7

Avis d'incidents

43

Rêglementation

Les programmes d’essais CIP et d’essais d’irradiation de composants électroniques se sont poursuivis en 2023. En parallèle de la réalisation de ces essais, l’ASN instruit la demande de réparation sous eau de l’hodoscope, dossier qui achève la remise en état complète du réacteur à la suite de la découverte de défauts en 2020. Cette réparation devra intervenir à la fin de la réalisation du programme d’essais actuel, à l’horizon de la fin de l’année 2025.

L’instruction par l’ASN du réexamen de sûreté s’est poursuivie en 2023. Lors de la constitution de son dossier de réexamen, l’exploitant a réalisé une analyse des composants du réacteur identifiés comme devant faire l’objet d’un suivi particulier vis‑à‑vis du vieillissement de l’installation. L’ASN sera vigilante en 2024 à sa déclinaison opérationnelle. Une attention particulière sera également portée à la pérennisation des compétences des équipes d’ingénieurs chargées du fonctionnement et des conducteurs de pile.

 

Date de la dernière mise à jour : 17/05/2024