Provence-Alpes-Côte d’Azur

La division de Marseille contrôle la sûreté nucléaire, la radioprotection et le transport de substances radioactives dans les 6 départements de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA).

Les installations contrôlées par l'ASN en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Inspections de l'ASN en 2020

52

Installations nucléaires

38

Nucléaire de proximité

1

Transport de substances radioactives

Événements significatifs classés sur l'échelle INES

1

Installations nucléaires

2

Nucléaire de proximité

L’actualité de l’asn dans votre région

Publié le 08/07/2021 à 10:15

Région PACA et collectivité de Corse : bilan 2020

A l’occasion de la parution du Rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, la division territoriale de Marseille de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2020 en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, ex-région Languedoc-Roussillon et dans la collectivité de Corse.

Publié le 25/06/2020 à 10:00

Régions PACA, Corse et ex-Languedoc-Roussillon : en 2019, le niveau reste globalement satisfaisant

A l’occasion de la parution du rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, la division territoriale de Marseille de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2019 en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, dans 5 départements de la région Occitanie (ex-Languedoc-Roussillon) et dans la collectivité de Corse.

Publié le 26/09/2019 à 10:30

Conférence de presse de Marseille : en 2018, le niveau est globalement satisfaisant

A l’occasion de la publication du rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, la division territoriale de Marseille de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2018 en région PACA et dans la collectivité de Corse ainsi que les perceptives pour 2019.
Voir toutes les actualités de votre région

Le parc d’activités et d’installations à contrôler comporte  :

  • des installations nucléaires de base :
    • le centre de recherche du CEA Cadarache qui compte 21 INB civiles, dont le réacteur Jules Horowitz en cours de construction,
    •  le chantier de construction de l’installation ITER, attenant au centre CEA de Cadarache,
    •  l’ionisateur industriel Gammaster ;
  • des activités nucléaires de proximité du domaine médical :
    • 13 services de radiothérapie externe ;
    • 3 services de curiethérapie ;
    • 17 services de médecine nucléaire ;
    • 112 établissements mettant en œuvre des pratiques interventionnelles radioguidées ;
    • 105 scanners ;
    • environ 8 200 appareils de radiologie médicale et dentaire ;
  • des activités nucléaires de proximité du domaine industriel et de la recherche :
    • environ 400 établissements industriels et de recherche, dont 3 accélérateurs de particules de type cyclotron et 21 entreprises exerçant une activité de radiographie industrielle
    • environ 465 cabinets ou cliniques vétérinaires pratiquant le radiodiagnostic ;
  • des activités liées au transport de substances radioactives ;
  • des laboratoires et organismes agréés par l’ASN :
    • 2 laboratoires pour  les mesures de la radioactivité  de l’environnement ;
    • 1 organisme pour la mesure du radon,
    • 6 organismes agréés pour  les contrôles en radioprotection.

Détails sur les sites

Site de Cadarache

Créé en 1959, le centre CEA de Cadarache se situe sur la commune de Saint-Paul-lez-Durance, dans le département des Bouches‑du‑Rhône et occupe une superficie de 1 600 hectares. Ce site concentre principalement son activité sur l’énergie nucléaire et est dédié, pour ce qui concerne ses installations civiles en fonctionnement, à la recherche et au développement pour le soutien et l’optimisation des réacteurs existants et à la conception de systèmes de nouvelle génération.

Voir aussi

Utilisations médicales

La médecine fait appel, tant pour le diagnostic que pour la thérapie, à diverses sources de rayonnements ionisants qui sont produits soit par des générateurs électriques, soit par des radionucléides. Les installations dans ce domaine sont nombreuses et diversifiées.

Autres activités industrielles

L’industrie utilise des sources de rayonnements ionisants dans une grande variété d’applications et de lieux d’utilisation. Ces rayonnements sont produits soit par des radioéléments en sources scellées ou non, soit par des générateurs électriques. L’industrie a également recours à des installations nucléaires non directement liées à l’industrie électronucléaire destinées par exemple à la production de radio-pharmaceutiques, au traitement et au conditionnement de déchets de faible activité ou encore à assurer des activités de maintenance nucléaire.

Transports de substances radioactives

Une grande partie (85%) des colis de substances radioactives qui circulent en France sont constitués de radio-isotopes destinés à un usage médical, pharmaceutique ou industriel. Ces colis sont très divers. Leur radioactivité varie sur plus de douze ordres de grandeur, soit de quelques milliers de becquerels (colis pharmaceutiques) à des millions de milliards de becquerels (combustibles irradiés), et leur masse de quelques kilogrammes à une centaine de tonnes.

Les CLI de votre région

Les CLI ont une mission générale de suivi, d’information et de concertation en matière de sûreté nucléaire, de radioprotection et d’impact des activités nucléaires sur les personnes et l’environnement pour ce qui concerne les installations du site ou des sites qui les concernent.