Grand accélérateur national d'ions lourds (GANIL)

ASN background image

Le groupement d’intérêt économique Ganil a été autorisé en 1980 à créer un accélérateur d’ions à Caen (INB 113). Cette installation de recherche produit, accélère et distribue des faisceaux d’ions à différents niveaux d’énergie pour étudier la structure de l’atome. Les faisceaux de forte énergie produisent des champs importants de rayonnements ionisants, activant les matériaux en contact, qui émettent alors des rayonnements ionisants, même après l’arrêt des faisceaux. L’irradiation constitue donc le risque principal du Ganil.

En bref

64

Lettres de suite d'inspection

6

Consultations du public

6

Avis d'incidents

21

Rêglementation

ASN background image

Consultations du public

6 consultations du public

Consultation du 21/12/2020 au 18/01/2021

Grand accélérateur national d'ions lourds (GANIL) Accélérateur de particules

Modalités de prélèvement et de consommation d’eau et de rejet dans l’environnement (GANIL (INB n°113)

Le grand accélérateur national d’ions lourds (GANIL) est localisé à la périphérie nord de Caen. Le groupement d’intérêt économique (GIE) GANIL exploite cette installation nucléaire de base (INB n° 113) depuis 1983 à des fins de recherche fondamentale en physique nucléaire. Il a été autorisé par décret du 29 décembre 1980 et fait l’objet de plusieurs modifications depuis lors, notamment les projets SPIRAL 1 et SPIRAL 2.

[2020.12.78]

0 Contributions

Consultation du 22/05/2019 au 05/06/2019

Grand accélérateur national d'ions lourds (GANIL) Accélérateur de particules

Grand accélérateur national d'ions lourds (GANIL - INB 113) - Extension SPIRAL2

L’installation nucléaire de base no 113, dénommée GANIL (grand accélérateur national d’ions lourds), constitue un outil de recherche fondamentale en physique atomique, physique nucléaire et physique de la matière condensée. Le GANIL permet de produire des noyaux exotiques (noyaux radioactifs n’existant pas sur Terre à l’état naturel), obtenus par fragmentation d’ions accélérés sur une cible.

[2019.05.23]

0 Contributions

Consultation du 08/04/2015 au 24/04/2015

Grand accélérateur national d'ions lourds (GANIL) Accélérateur de particules

INB n° 113 – GANIL à Caen (Calvados)

Le grand accélérateur national d’ions lourds (GANIL) est localisé à la périphérie Nord de Caen. Le groupement d’intérêt économique (GIE) GANIL exploite cette installation nucléaire de base (INB n° 113) depuis 1983 à des fins de recherche fondamentale en physique nucléaire. Il a été autorisé par décret du 29 décembre 1980, modifié le 6 juin 2001 pour autoriser le projet SPIRAL. Le décret n° 2012-678 du 7 mai 2012 a autorisé la création de la première phase du projet SPIRAL 2.

[2015-04-42]

0 Contributions

Consultation du 18/03/2015 au 03/04/2015

Grand accélérateur national d'ions lourds (GANIL) Accélérateur de particules

Réexamen de sûreté de l’accélérateur de particules exploité par le GIE GANIL

Le dossier de réexamen a été remis par le GIE GANIL en mai 2011. L’analyse préalable a amené l’ASN à demander en janvier 2012 les mises à jour du rapport de sûreté et des règles générales d’exploitation (RGE), la présentation de l’ensemble des équipements dans l’examen de conformité, la présentation du bilan des résultats des contrôles et essais périodiques, du plan d’action et des demandes de complément à apporter à l’analyse de risques.

[2015-03-31]

0 Contributions

Consultation du 22/09/2014 au 08/10/2014

Grand accélérateur national d'ions lourds (GANIL) Accélérateur de particules

Accélérateur de particules GANIL (INB 113)

Par le décret no 2012-678 du 7 mai 2012, le groupement d’intérêt économique (GIE) GANIL (grand accélérateur national d’ions lourds) a été autorisé à créer la phase 1 de l’extension SPIRAL 2 de l’accélérateur de particules GANIL (INB 113) dans le département du Calvados.

[2014-09-123]

2 Contributions

Consultation du 24/11/2013 au 09/12/2013

Centre de stockage de la Manche (CSM) Stokage de substance radioactives

Projets de décisions de l’ASN - réalisation d'ECS « post-Fukushima »

Projets de décisions de l’ASN prescrivant à EDF, pour ses installations les moins prioritaires, à l’ANDRA pour les INB nos 66 et 149, au GIE GANIL pour INB no 113, à IONISOS pour les INB nos 68 , 146 et 154, et à Synergy Health pour l’INB no 147, la réalisation d’évaluations complémentaires de sûreté (ECS) « post-Fukushima »

[2013-11-27]

1 Contributions