Centrale nucléaire de Penly

Vue aérienne de la centrale nucléaire de Penly - © EDF/AeroFilm/M. Didier
Vue aérienne de la centrale nucléaire de Penly - © EDF/AeroFilm/M. Didier

Le site de Penly abrite la centrale nucléaire exploitée par EDF dans le département de la Seine-Maritime, à 15 km au nord-est de Dieppe.
Le site se trouve à une centaine de kilomètres de la Grande-Bretagne. Cette centrale nucléaire est constituée de 2 réacteurs à eau sous pression d'une puissance unitaire de 1300 MWe.
Le réacteur 1 constitue l'installation nucléaire de base (INB) n°136 et le réacteur 2 l'(INB) n°140.

En bref

315

Lettres de suite d'inspection

12

Consultations du public

76

Avis d'incidents

164

Rêglementation

Vue aérienne de la centrale nucléaire de Penly - © EDF/AeroFilm/M. Didier
Vue aérienne de la centrale nucléaire de Penly - © EDF/AeroFilm/M. Didier

Actualités

132 actualités

Publié le 01/04/2003 à 00:00

Règle fondamentale de sûreté

L'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) approuve la règle fondamentale de sûreté (RFS) n ° 2002-01 relative au développement et à l'utilisation des études probabilistes de sûreté pour les réacteurs nucléaires à eau sous-pression.

Publié le 05/03/2003 à 00:00

combustible des réacteurs à eau sous pression

La mise en oeuvre de nouveaux combustibles par EDF dans les réacteurs à eau sous pression qu'il exploite fait l'objet d'un contrôle approfondi par l'ASN. Plusieurs sujets en cours ont fait l'objet de prises de positions récentes de la part de l'ASN.

Publié le 26/12/2002 à 14:32

Règle fondamentale de sûreté (RFS) n ° 2002-01

La démonstration de la sûreté des réacteurs nucléaires français repose pour l'essentiel sur une approche déterministe, c'est-à-dire que les dispositions de conception retenues par l'exploitant sont justifiées par l'étude d'une série d'accidents de dimensionnement et par l'application de règles et critères qui incluent des marges et des conservatismes.

Publié le 01/08/2002 à 00:00

Réacteurs d'EDF en exploitation de 900 et 1300 MWe

Clôture de l'exercice réalisé sur les réacteurs de 900 MWe et premier positionnement sur les études engagées par Électricité de France sur les réacteurs de 1300 MWe pour les réexamens de sûreté liés aux deuxièmes visites décennale (VD2)

Publié le 15/02/2002 à 00:00

suite d'inspection

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) publie sur son site internet les lettres adressées aux exploitants à l'issue de ses inspections.

Publié le 14/02/2002 à 00:00

contrôle nucléaire

Le Conseil des ministres du mercredi 13 février 2002 a examiné deux décrets relatifs à la réforme du contrôle du nucléaire en France

Publié le 13/09/2001 à 00:00

Protection des installations nucléaires

La protection des installations nucléaires contre les risques externes (séismes, inondations, incendies d'origine externe), est un aspect de la sûreté pris en compte par l'ASN.

Publié le 01/06/2001 à 00:00

Reclassement au niveau 2 d'une anomalie

Le 27 avril, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) avait décidé de reclasser au niveau 2 de l'échelle INES une anomalie qui affectait les vannes de certains circuits de sécurité des 12 réacteurs des centrales nucléaires de Belleville sur Loire (Cher), Cattenom (Moselle), Golfech (Tarn et Garonne), Nogent sur Seine (Aube) et Penly (Seine maritime).

Publié le 02/05/2001 à 00:00

L'ASN reclasse au niveau 2 de l'échelle INES une anomalie

Le 27 avril, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a décidé de reclasser au niveau 2 de l'échelle INES une anomalie qui affecte les vannes de certains circuits de sécurité des 12 réacteurs des centrales nucléaires de Belleville sur Loire (Cher), Cattenom (Moselle), Golfech (Tarn et Garonne), Nogent sur Seine (Aube) et Penly (Seine maritime).

Publié le 19/02/2001 à 10:00

Poursuite d'exploitation des réacteurs à l'issue de leurs 3emes visites décennales

Par une lettre signée le 19 février 2001, l'Autorité de sûreté nucléaire informe EDF qu'elle statuera sur la poursuite d'exploitation des réacteurs nucléaires à l'issue de leurs 3emes visites décennales, prévues après environ 30 ans d'exploitation, soit à l'horizon de 2008 pour les centrales les plus anciennes.

Publié le 27/10/1999 à 00:00

RECLASSEMENT AU NIVEAU 2 D'UN INCIDENT AFFECTANT

Le 27 octobre, EDF a déclaré auprès de l'Autorité de sûreté nucléaire un incident susceptible d'affecter les groupes électrogènes de secours de tous les réacteurs nucléaires de 1300 mégawatts (centrales nucléaires de Belleville, Cattenom, Flamanville, Golfech, Nogent-sur-Seine, Paluel, Penly et Saint-Alban).