Site de Saclay

Le site en bref

Le centre d’études de Saclay, d’une superficie de 223 hectares, est situé à environ 20 km au sud‑ouest de Paris, dans le département de l’Essonne. Environ 6 000 personnes y travaillent. Ce centre est principalement dédié, depuis 2005, aux sciences de la matière, à la recherche fondamentale et à la recherche appliquée. Les applications concernent la physique, la métallurgie, l’électronique, la biologie, la climatologie, la simulation, la chimie et l’environnement. La recherche appliquée nucléaire a pour objectif principal l’optimisation du fonctionnement des centrales nucléaires françaises et leur sûreté. Huit INB sont implantées dans ce centre. Il accueille également une antenne de l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (institut de formation) et deux entreprises à vocation industrielle : Technicatome, qui conçoit des réacteurs nucléaires de propulsion navale, et CIS bio international, usine de production de médicaments radiopharmaceutiques pour la médecine nucléaire.

Appréciations 2020

L’ASN considère que les INB du centre de Saclay sont exploitées dans des conditions de sûreté satisfaisantes dans l’ensemble et constate que certaines opérations contribuant à la diminution du terme source entreposé dans les INB concernées ont été menées en 2020. Ainsi, il n’y a plus de combustibles irradiés dans le réacteur Orphée et les évacuations des combustibles irradiés provenant des réacteurs du centre devraient s’achever au 1er semestre 2021. De plus, plusieurs générateurs isotopiques présents dans l’INB 72 ont été évacués.
Toutefois, les activités ont été ralenties par la gestion de la pandémie de Covid‑19, qui a nécessité la mise en attente de certains travaux et modifications. En effet, durant le premier confinement, le CEA a arrêté les activités des INB en maintenant les surveillances et contrôles essentiels (voir encadré page précédente).

Au vu des retards structurels des opérations de démantèlement, l’ASN attend que le CEA poursuive ses efforts pour rendre plus robuste ses plannings de mise en œuvre des opérations. L’ASN maintiendra une vigilance particulière sur le contrôle de l’avancement des projets de démantèlement et de reprise et conditionnement de déchets, dans l’objectif de s’assurer de la maîtrise des calendriers.
Les opérations de démantèlement, de reprise et de conditionnement des déchets ont continué à prendre du retard en 2020. L’ASN considère que l’avancement des projets de démantèlement fait partie des enjeux majeurs pour la sûreté des installations arrêtées et que la gestion des déchets issus des opérations de démantèlement constitue un point crucial pour le bon déroulement des programmes de démantèlement. La plupart des INB du centre CEA de Saclay sont concernées, directement ou indirectement, par des opérations de démantèlement ou de préparation au démantèlement.
Par ailleurs, à la suite de l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima, l’ASN avait lancé une démarche d’évaluation complémentaire de sûreté des installations nucléaires. En particulier, les moyens de gestion de crise des centres avaient été examinés pour le centre de Saclay. L’ASN a prescrit en 2016 la réalisation de nouveaux moyens pour la gestion de crise, notamment la construction ou le renforcement de centres de crise « noyau dur » résistant à des conditions extrêmes. Après mise en demeure de l’ASN en septembre 2019, le CEA a transmis en décembre 2019 son dossier présentant et justifiant le dimensionnement de ses futurs bâtiments de gestion de crise, pour une mise en service envisagée fin 2021. L’exploitant a également formulé à l’ASN, en décembre 2020, une demande d’autorisation pour la mise en service de ces futurs locaux de gestion de crise.

Concernant l’organisation et les moyens de crise, l’ASN a demandé des compléments à la proposition de mise à jour du plan d’urgence interne de 2019, qui doivent être transmis par le CEA en 2021. Les demandes formulées sont en lien avec des évolutions organisationnelles ou structurelles du CEA, et portent également sur des mises à jour de documents opérationnels concernant chacune des INB, afin qu’ils correspondent à l’état réel des installations.
Dans le cadre de ses contrôles, l’ASN a réalisé une inspection à la suite d’une perte d’alimentation « sous air » comprimé du centre, afin de s’assurer de l’absence d’impact sur les INB, et a constaté que l’organisation globale mise en place pour gérer cette situation était satisfaisante. L’ASN a également constaté, dans le cadre d’une inspection spécifique, la bonne disponibilité des moyens de lutte contre l’incendie, avec réalisation d’essais sur le réseau incendie. Toutefois, l’ASN considère que le CEA doit maintenir sa vigilance sur la réalisation des contrôles
et essais périodiques de ses équipements.

Maîtrise de l’urbanisation autour du site de Saclay

Compte tenu des évolutions des INB du CEA et de CIS bio international, l’ASN avait demandé au CEA et à CIS bio international d’actualiser leurs études de sûreté afin de mettre à jour les zones de danger définies autour des INB.
Ces actualisations, réalisées en tenant compte de l’arrêt du réacteur Orphée et de l’évacuation de l’iode‑131 de l’installation de CIS bio international, montrent une réduction effective des risques induits par les INB du site. L’instruction réalisée par l’ASN confirme ces résultats,  ce qui a permis de réviser les dispositions prévues pour la maîtrise de l’urbanisation.
Ainsi, dans une démarche de développement prudent de l’urbanisation autour d’un site nucléaire sur lequel des activités de démantèlement présentent des enjeux de sûreté et vont durer plusieurs années, le Préfet de l’Essonne a mis à jour le porter‑à‑connaissance applicable (PAC),
en maintenant une zone de maîtrise de l’urbanisation sur un périmètre de 250 mètres à partir des clôtures du site de Saclay.
Le projet de gare CEA – Saint‑Aubin, sur le tracé de la future ligne 18, qui se situe au niveau du rond‑point du Christ de Saclay, est désormais compatible avec les nouvelles restrictions d’urbanisme proposées.

Gestion de la COVID-19

Dès le début du premier confinement lié à la pandémie de Covid‑19, le CEA a arrêté les activités des INB du centre Paris‑Saclay. La grande majorité des chantiers a été repliée en sécurité. Seules les activités essentielles, notamment de surveillance (dont la surveillance de l’environnement) et de contrôle de sûreté, ont été maintenues. Cependant, certains contrôles et essais périodiques, certaines vérifications réglementaires ou des opérations de maintenance n’ont pas été réalisés aux échéances fixées. Il s’agit d’opérations pour lesquelles le CEA avait analysé l’impact sur la sûreté d’une non‑réalisation et, le cas échéant, défini des mesures compensatoires.
À l’issue de la période de confinement, la reprise des activités des INB s’est faite progressivement, sur la base d’une analyse de sûreté, définissant les contrôles et les actions à réaliser, en vue de l’obtention d’une autorisation de reprise d’activité délivrée par le directeur du centre.

Le CEA a par la suite adapté ses dispositions organisationnelles. Ainsi, lors du second confinement de novembre 2020, le CEA n’a pas arrêté ses INB et a maintenu les contrôles et essais périodiques, les visites réglementaires et les opérations de maintenance.

Le retour d’expérience global de cette période reste à réaliser. Néanmoins, les contrôles réalisés par l’ASN ont montré que les dispositions liées à la reprise des activités ont été gérées de façon satisfaisante et que les dispositions prises par l’exploitant pendant la crise ont permis de maintenir un bon niveau d’exigences.

Les installations du CEA de Saclay

N° D'INB

Nom

Activité

 18

 Ulysse

 Réacteur d'enseignement, en phase de cessation définitive d'exploitation.

 35

 STEL

Station de traitement et d'entreposage des effluents liquides radioactifs de faible et moyenne activité du centre. Prochaine mise en service de STELLA, installation de cimentation des concentrats de traitement.

 40

 Osiris

Osiris est un réacteur de recherche de type piscine. Il permet l'irradiation de combustibles nucléaires ou de matériaux ainsi que la production de radioéléments artificiels. Isis est un réacteur « maquette » destiné à tester les nouvelles configurations de coeur pour Osiris. Il se destine à terme à la fonction de « réacteur école ».

 49

 LHA

Laboratoire de haute activité : 4 cellules sur 17 sont encore en fonctionnement, les autres cellules sont assainies ou en cours d'assainissement. Les LHA devraient être assainis d'ici les 1 à 2 années à venir pour laisser place à d'autres activités.

 50

 LECI

Laboratoire d'expertise des matériaux et combustibles irradiés. Une procédure d'extension de cette installation a eu lieu afin d'autoriser le fonctionnement d'une nouvelle ligne de cellules blindées dans le cadre de nouvelles expertises.

 72

 déchets

Cette installation est dédiée au traitement et à l'entreposage de déchets radioactifs solides, provenant essentiellement des installations du centre de Saclay et de la collecte nationale des sources sans usage.

 77

 Poséidon

Cet « irradiateur piscine» met à disposition de tout utilisateur (industriel, scientifique,...), le rayonnement gamma issu des sources scellées de cobalt 60.

 101

 Orphée

Réacteur de type piscine, Orphée est destiné à produire des neutrons thermiques pour la recherche fondamentale. Cette installation dispose aussi d'une expérience en neutronographie industrielle.

Le centre de Saclay abritait également les INB 48 (accélérateur circulaire d'ions positifs SATURNE) et 43 (accélérateur linéaire d'électrons), mais ces installations, aujourd'hui démantelées, ont été rayées de la liste des installations nucléaires de base en 2005 et 2006

Par ailleurs, le centre de Saclay est constitué de nombreux autres laboratoires de recherche réglementés, le cas échéant, au titre du Code de l'Environnement comme installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE). Ces installations relèvent de la compétence du Préfet du département de l'Essonne.

 

Actualités

Actualités des installations nucléaires du site de Saclay

Publié le 09/06/2021 à 09:30

Île-de-France : bilan 2020

A l’occasion de la parution du Rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, les divisions territoriales de Paris et d’Orléans de l’ASN présentent les conclusions des actions de contrôle qu’elles ont menées tout au long de l’année 2020 en région Île-de-France.

Publié le 03/06/2021 à 10:30

Centre-Val de Loire : bilan 2020

A l’occasion de la parution du Rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, la division territoriale d’Orléans de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2020 en région Centre-Val de Loire.

Publié le 11/06/2020 à 10:00

Île-de-France : en 2019, le niveau reste globalement satisfaisant

A l’occasion de la parution du rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, les divisions territoriales de Paris et d’Orléans de l’ASN présentent les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2019 en région Île-de-France (196 inspections dont 42 inspections dans le domaine de la sûreté nucléaire, 148 inspections dans le domaine du nucléaire de proximité et 6 inspections sur le thème du transport de substances radioactives).
Voir les actualités

Lettres de suite d'inspections

Lettres de suite d'inspections des installations nucléaires du site de Saclay

Voir les lettres de suite d'inspection

Avis d'incidents

Avis d'incident des installations nucléaires du site de Saclay

Publié le 01/04/2021

Usine de production de radioéléments artificiels Fabrication ou transformation de substances radioactives - Cis-Bio

Entreposage non-autorisé d’effluents liquides radioactifs

CIS bio international, exploitant de l’INB n° 29 à Saclay, a déclaré le 3 novembre 2020 à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à un entreposage d’effluents liquides radioactifs dans un local de l’installation non autorisé à cet effet.

Publié le 03/03/2021

Usine de production de radioéléments artificiels Fabrication ou transformation de substances radioactives - Cis-Bio

Dépassement de l’activité autorisée en gallium-67 dans un laboratoire

CIS bio international, exploitant de l’INB n° 29 à Saclay, a déclaré le 22 février 2021 à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif au dépassement de l’activité autorisée en gallium-67 au sein du laboratoire 12.

Publié le 12/05/2020

Usine de production de radioéléments artificiels Fabrication ou transformation de substances radioactives - Cis-Bio

Anomalies relatives à la collecte des effluents liquides radioactifs de l’installation

CIS bio international, exploitant de l’INB n° 29 à Saclay, a déclaré le 19 avril 2019 à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à une anomalie concernant la sonde de détection d’humidité dans la rétention d’une cuve d’entreposage d’effluents liquides radioactifs de l’installation.
Voir les avis d'incident

Courriers de position

Courriers de position des installations nucléaires du site de Saclay

Voir les courriers de position

Réglementation

Réglementation concernant les installations nucléaires du site de Saclay

Publié le 05/11/2021

AUTORISATION DE MODIFICATION NOTABLE

Décision n° CODEP-OLS-2021-048373 du Président de l’ASN du 2 novembre 2021

Décision n° CODEP-OLS-2021-048373 du Président de l’ASN du 2 novembre 2021 autorisant le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) à modifier de manière notable les modalités d’exploitation autorisées de l’installation nucléaire de base n° 101, dénommée Orphée
Voir tous les textes réglementaires

Participation du public

Participation du public concernant les installations nucléaires du site de Saclay

Consultation du 06/07/2021 au 21/07/2021

Zone de gestion de déchets solides radioactifs Stockage ou dépôt de substances radioactives

Projet de décision de l’ASN fixant au CEA les prescriptions applicables à l’INB 72, au vu des conclusions de son réexamen périodique et modifiant la décision n° 2010 DC 0194 de l’ASN du 22 juillet 2010

L’ASN a analysé le rapport de conclusion du réexamen périodique de l’installation nucléaire de base (INB) 72, dénommée « Zone de gestion des déchets radioactifs solides », exploitée par le CEA sur le centre de Saclay.

[2021.06.31]

0 Contributions

Consultation du 16/09/2019 au 30/09/2019

Installation d'irradiation POSÉIDON Utilisation de substances radioactives

INB n° 77 (Poséidon) - CEA Saclay

Projet de décision n° CODEP-CLG-2019-XXXX du président de l’Autorité de sûreté nucléaire du XX fixant au CEA les prescriptions complémentaires applicables à l’INB n° 77 (Poséidon), située dans son centre de Saclay, au vu des conclusions de son réexamen périodique

[2019.09.45]

0 Contributions

Consultation du 01/09/2019 au 15/09/2019

Zone de gestion des effluents liquides Transformation de substances radioactives

Zone de Gestion des Effluents Liquides (ZGEL) - INB n°35 - CEA Saclay

L’objectif de sûreté à atteindre est l’évacuation des effluents de la cuve MA507 vers la cuve 004BA du bâtiment RESERVOIR. Les effluents de la cuve MA507, une fois transférés dans la cuve 004BA, devront être conditionnés en colis sous agrément 12H avant d’être stockés au CSA.

[2019.08.42]

0 Contributions

Voir les participations du public

Date de la dernière mise à jour : 03/12/2021