Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly

Vue aérienne de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - © EDF/AeroFilm/M. Didier
Vue aérienne de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - © EDF/AeroFilm/M. Didier

La centrale nucléaire de Dampierre‑en‑Burly se situe sur la rive droite de la Loire, dans le département du Loiret, à environ 10 km en aval de Gien et 45 km en amont d’Orléans.

Elle comprend quatre réacteurs nucléaires de 900 MWe, mis en service en 1980 et 1981. Les réacteurs 1 et 2 constituent l’INB 84, les réacteurs 3 et 4 l’INB 85. Le site dispose d’une des bases régionales de la Force d’action rapide du nucléaire (FARN), force spéciale d’intervention, créée en 2011 par EDF, à la suite de l’accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima. Son objectif est d’intervenir, en situation pré‑accidentelle ou accidentelle, sur n’importe quelle centrale nucléaire en France, en apportant des renforts humains et des moyens matériels de secours.

En bref

440

Lettres de suite d'inspection

18

Consultations du public

131

Avis d'incidents

228

Rêglementation

Vue aérienne de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - © EDF/AeroFilm/M. Didier
Vue aérienne de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - © EDF/AeroFilm/M. Didier

Avis d'incidents

131 avis d'incidents

Publié le 25/02/2020

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly Réacteurs de 900 MWe - EDF

Détection tardive de l’indisponibilité partielle du système de décharge à l’atmosphère

Le 19 février 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté, relatif à l’indisponibilité partielle du système chargé d’évacuer la vapeur produite par les générateurs de vapeur dans l’atmosphère.

Publié le 24/12/2019

Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux Réacteurs de 900 MWe - EDF

Reclassement au niveau 1 de l’échelle INES d’un événement significatif affectant le combustible MOX

EDF a reclassé au niveau 1 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté nucléaire portant sur le cumul de deux anomalies affectant le combustible à base d’oxyde mixte d’uranium et de plutonium (MOX) de certains réacteurs nucléaires de 900 MWe.

Publié le 26/11/2019

Centrale nucléaire du Blayais Réacteurs de 900 MWe - EDF

Défauts de résistance au séisme de matériels des groupes électrogènes de secours à moteur [...]

EDF a déclaré le 30 octobre 2019 un événement significatif pour la sûreté relatif à des défauts de résistance au séisme de certains matériels contribuant au fonctionnement des groupes électrogènes de secours à moteur diesel (diesels de secours) de plusieurs de ses réacteurs de 900 MWe.

Publié le 25/10/2019

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly Réacteurs de 900 MWe - EDF

Sortie du domaine de fonctionnement autorisé du réacteur 4 de la centrale nucléaire de Dampierre

Le 23 octobre 2019, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un évènement significatif pour la sûreté relatif au dépassement de la température maximale autorisée de l’eau du circuit primaire principal du réacteur 4, ce qui constitue un écart aux règles générales d’exploitation. Les règles générales d’exploitation sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite associées.

Publié le 28/06/2019

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly Réacteurs de 900 MWe - EDF

Défaut de résistance au séisme du circuit d’alimentation en eau brute (SEC) du réacteur 1

Le 25 juin 2019, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un évènement significatif pour la sûreté concernant un défaut de résistance au niveau de séisme requis d’un support d’une tuyauterie du circuit d’alimentation en eau brute (SEC) du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Dampierre.

Publié le 07/06/2019

Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux Réacteurs de 900 MWe - EDF

"Diesels de secours" de Saint-Laurent-des-Eaux : incident de niveau 2

EDF a déclaré le 6 mai 2019 un évènement significatif portant sur un risque de dégradation de tuyauteries des groupes électrogènes de secours à moteur diesel du fait de leur potentiel contact avec des éléments de génie civil en cas de séisme. Cet événement a été classé par l’ASN au niveau 2 de l’échelle INES pour les centrales nucléaires de Civaux, Gravelines et Paluel et au niveau 1 pour les réacteurs des centrales nucléaires de Fessenheim, Cruas, Saint-Laurent-des-Eaux et Nogent-sur-Seine, ainsi que pour le réacteur 3 de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly, les réacteurs 2 et 3 de la centrale nucléaire du Tricastin et le réacteur 1 de la centrale nucléaire du Blayais.

Publié le 29/05/2019

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly Réacteurs de 900 MWe - EDF

Non-respect des spécifications techniques d’exploitation du réacteur Dampierre-en-Burly 1

Le 21 mai 2019, l’exploitant de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des spécifications techniques d’exploitation du réacteur 1 à la suite de la perte des protections d’un tableau électrique alimentant des matériels nécessaires à la sûreté du réacteur.

Publié le 15/04/2019

Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux Réacteurs de 900 MWe - EDF

Incident de niveau 1 concernant la résistance au séisme du circuit d’eau glacée

L’ASN classe au niveau 1 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté relatif à la résistance au séisme des vases d’expansion du circuit de production d’eau glacée de vingt-huit réacteurs de 900 MWe exploités par EDF.

Publié le 15/03/2019

Centrale nucléaire du Blayais Réacteurs de 900 MWe - EDF

Groupes électrogènes de secours à moteur diesel : défaut de résistance au séisme

EDF a déclaré en 2017 un événement significatif pour la sûreté portant sur l’absence de démonstration de résistance au séisme des ancrages dans le génie civil de systèmes auxiliaires des groupes électrogènes de secours à moteur diesel (diesels de secours) de de ses réacteurs électronucléaires de 1300 MWe. L’ASN avait classé cet événement au niveau 2 sur l’échelle INES.

Publié le 15/03/2019

Centrale nucléaire du Tricastin Réacteurs de 900 MWe - EDF

Défaut de résistance au séisme de vannes de systèmes de ventilation de 52 réacteurs d’EDF

EDF a déclaré à l’ASN le 8 février 2019 un événement significatif pour la sûreté nucléaire relatif à un défaut de résistance au séisme des vannes du système de ventilation du bâtiment réacteur à l’arrêt et du système de surveillance atmosphérique de l’enceinte de confinement des réacteurs en fonctionnement des centrales nucléaires de Belleville-sur-Loire, Blayais, Cattenom, Chinon, Chooz, Civaux, Cruas-Meysse, Dampierre-en-Burly, Flamanville, Golfech, Gravelines, Nogent-sur-Seine, Paluel, Penly, Saint-Alban, Saint-Laurent-des-Eaux et Tricastin.

Publié le 21/11/2018

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly Réacteurs de 900 MWe - EDF

Non-respect de la conduite à tenir à la suite de l’inétanchéité d’un clapet sur le réacteur 3

Le 9 novembre 2018, l’exploitant de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un évènement significatif pour la sûreté relatif au non-respect de la conduite à tenir à la suite de l’inétanchéité d’une tuyauterie traversant l’enceinte de confinement du réacteur 3.

Publié le 04/09/2018

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly Réacteurs de 900 MWe - EDF

Détection tardive de l’indisponibilité du refroidissement de la piscine d’entreposage du combustible

Le 29 août 2018, l’exploitant de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité du refroidissement du circuit de traitement et réfrigération de l’eau de la piscine d’entreposage du combustible du réacteur 1.

Publié le 26/06/2018

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly Réacteurs de 900 MWe - EDF

Non-respect d’un critère de débit de fuite du circuit primaire principal du réacteur 2

Le 22 juin 2018, l’exploitant de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly a déclaré à l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) un évènement significatif pour la sûreté (ESS) relatif au non-respect d’un critère de fuite du circuit primaire principal du réacteur 2.

Publié le 13/11/2017

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly Réacteurs de 900 MWe - EDF

Détection tardive de mauvais réglages d’appareils de mesure

Le 2 novembre 2017, l’exploitant de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly a déclaré à l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) un évènement significatif pour la sûreté (ESS) relatif à la détection tardive de mauvais réglages de seuils d’alarmes sur des appareils de la mesure de la radioactivité.