Actualités de votre région

205 actualités

Publié le 17/09/2019 à 10:08

Campagne complémentaire de distribution de comprimés d’iode stable autour des centrales nucléaires

Les personnes et les établissements recevant du public (ERP), dont les établissements scolaires, situés dans un rayon de 10 à 20 km autour d’une des 19 centrales nucléaires françaises, recevront dans les prochains jours un courrier des pouvoirs publics leur permettant de retirer gratuitement leur(s) boite(s) de comprimés d’iode stable dans les pharmacies participant à l’opération.

Publié le 23/07/2019 à 16:35

Fonctionnement des réacteurs nucléaires en période de canicule

Le fonctionnement des réacteurs nucléaires pendant les périodes de canicule est pris en compte dans leur démonstration de sûreté. Les températures considérées sont régulièrement réévaluées, notamment à l’occasion des réexamens périodiques, pour prendre en compte les évolutions climatiques.

Publié le 11/07/2019 à 09:00

Démantèlement des réacteurs UNGG

Les réacteurs nucléaires de « première génération » d’EDF de type « uranium naturel-graphite gaz » (UNGG) ont été arrêtés entre 1973 et 1994. Le combustible, qui représentait la quasi-totalité du risque, a été évacué. Les installations n’ont été que partiellement démantelées.

Publié le 26/06/2019 à 10:30

Conférence de presse d'Orléans : en 2018, le niveau reste globalement satisfaisant

A l’occasion de la parution du rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, la division territoriale d’Orléans de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2018 en région Centre-Val de Loire.

Publié le 17/04/2019 à 09:30

Belleville-sur-Loire : surveillance renforcée maintenue

Au vu des résultats de la surveillance renforcée de la centrale nucléaire de Belleville qu’elle mène depuis septembre 2017, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) constate que l’état des installations et les pratiques en matière de sûreté se sont de manière générale améliorés en 2018, notamment en matière de gestion des écarts et de qualité des informations transmises à l’ASN. Elle considère néanmoins que les progrès constatés restent à consolider et que les performances en conduite des installations doivent encore s’améliorer.

Publié le 15/03/2019 à 14:31

Groupes électrogènes de secours à moteur diesel : défaut de résistance au séisme

EDF a déclaré en 2017 un événement significatif pour la sûreté portant sur l’absence de démonstration de résistance au séisme des ancrages dans le génie civil de systèmes auxiliaires des groupes électrogènes de secours à moteur diesel (diesels de secours) de de ses réacteurs électronucléaires de 1300 MWe. L’ASN avait classé cet événement au niveau 2 sur l’échelle INES.

Publié le 27/02/2019 à 10:16

Diesels d'ultime secours

L’ASN a décidé de modifier le calendrier de mise en service des groupes électrogènes à moteur diesel d’ultime secours (DUS) compte tenu des difficultés rencontrées par EDF lors des opérations de construction.

Publié le 30/10/2017 à 09:46

Incident de niveau 2 relatif aux groupes électrogènes de secours à moteur diesel

L’ASN classe au niveau 2 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté relatif à un défaut de résistance au séisme des systèmes auxiliaires des groupes électrogènes de secours à moteur diesel (diesels de secours) des réacteurs 2 et 5 de la centrale nucléaire du Bugey et des réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Fessenheim. Un événement similaire a fait l’objet d’une première note d’information le 20 juin 2017 pour vingt réacteurs de 1300 MWe.

Publié le 16/10/2017 à 14:15

Incident de niveau 2 pour 20 réacteurs d'EDF

L’ASN classe au niveau 2 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté relatif à un risque de perte de la source froide pour les réacteurs des centrales nucléaires de Belleville-sur-Loire, Cattenom, Chinon, Cruas, Dampierre-en-Burly, Golfech, Nogent-sur-Seine, Paluel, Saint-Alban et Saint-Laurent-des-Eaux. 29 réacteurs de 900 MWe et de 1 300 MWe sont concernés par cet événement.