Commentaires des internautes - 7

L'ASN publie ci-dessous l'ensemble des contributions adressées par les internautes, à l'exception de celles portant atteinte à la dignité des personnes.

  < Contributions précédentes | Contributions suivantes >

Grégory G. :
 
Bonjour, en tant que néophyte, j'espère que je pourrai vous apporter une vision sur les points d'interrogation qui m'interpellent!

Et, ma première interrogation est de savoir qui paye pour le démantèlement des centrales? Est-il possible quand on parle de nucléaire d'être transparent? On nous bassine souvent avec le secret industriel (sécurité oblige!), mais n'est-il point possible d'envisager une transparence totale sur le nucléaire quand on sait :

- que notre président vend des centrales comme des petits pains à des pays qui n'ont pas toujours été et qui ne seront peut-être plus un jour ou l'autre des pays démocratiques
- que cette transparence est indispensable pour qu'un débat démocratique sur le sujet puisse en être un!

Et, puisque 30 ans après une décision non concerté en faveur du nucléaire en France, on arrive au stade critique où l'énergie deviendra de plus en plus cher, je pense que ce débat serait également utile pour choisir enfin notre indépendance énergétique qui n'est certainement pas celle de l'Uranium. Matière première qui n'existe pas en France!
Si votre objectif est de protéger le public, les patients, les travailleurs et l'environnement, ce thème devrait également faire partie de vos préoccupations.

Essayons pour une fois de ne pas en arriver à un stade critique qui nous pousse à évoluer! Le nucléaire étant déjà en place, il peut être utilisé à bon escient afin de rebondir vers les énergies renouvelables! Encore faudrait-il donner de l'argent pour la recherche dans ce domaine! Et ne le fait-on pas justement pour le nucléaire? Je pense notamment à Cadarache! Et ainsi, nous pourrions vendre nos technologies dans les énergies renouvelables plutôt que celles du nucléaire!

Je vous remercie déjà pour cette initiative, bien que j'aurai un petit bémol à mettre sur le tapage médiatique que vous en faites. Justement, il n'y a aucun tapage médiatique! Et, bien que je sois néophyte, si je ne m'intéressais pas au sujet, je n'aurai pas été informé de votre initiative.

Déposé le : 16/05/2008

Gilbert S. :

Bonjour et merci à l'ASN pour cette consultation. Mais est-ce bien suffisant?
Ne faudrait-il pas que le grand public soit informé beaucoup plus largement?
Tellement de questions arrivent en surface que nous ne pouvons échapper, me semble-t-il, à un débat public, largement relayé par les médias, y compris dans les Collèges et les Lycées.
La transparence, rien que la transparence, car la santé n'a pas de prix, eu égard aux coûts des démantèlements à venir, de l'entreposage des déchets ...radioactifs et de leurs transports...
J'habite le sud-luberon, non loin de Cadarache, et suis très attentif à notre environnement. La presse régionale d'hier 15 mai mettait en relief LIA inauguré en faculté de St Jérôme à Marseille
Que l'ASN et les dirigeants du Pays s'engagent résolument dans l'info au public.
Nos enfants petits et grands le méritent. Déjà que le nucléaire n'a pas fait partie du récent Grenelle de l'environnement, il est toujours temps d'organiser d'abord au niveau national, puis sur chacun des sites , des débats éducatifs. Très amicalement.

Déposé le : 16/05/2008

Philippe T. :

Je pense qu'il est grand temps de repenser une énergie renouvelable pour un besoin collectif de notre société et l'avenir durable du vivant! Plus tard nous commencerons des alternatives plus tôt arrivera le seuil irrémédiable. Comparons ceci à une course contre la montre car les ressources fossiles ne sont pas inépuisables. Une façon d'accélérer la demande grandissante des citoyens Français et européen a une alternative est d'agir chacun courageusement auprès de nos élus. Seul un nombre conséquent fera lever les boucliers de nos décideurs!

Déposé le : 16/05/2008

Jacques C. :

Je souhaiterais savoir combien coûte le démantèlement d'une centrale nucléaire et qui supporte ce coût le client ? ; le contribuable ? ..) ? Votre réponse est importante quant à la position qu'il convient d'adopter face à l'importance des crédits publics consacrés à relancer la production d'énergie nucléaire, importance qui annihile toute possibilité de positionnement sur la production d'énergie renouvelable. Dans l'attente de votre réponse, je vous prie de croire en l'assurance de ma haute considération.

Déposé le : 16/05/2008

Frédéric B. :

Je demande l'organisation d'un débat public sur le démantèlement des centrales nucléaires et plus largement sur le nucléaire en France et dans le monde. Je pense que cette énergie est la plus dangereuse pour l'environnement la plus chère (combien compte le démantèlement d'une centrale ?). Oui au développement des énergies renouvelables et pour la vraie maîtrise des énergies (à contre courant de ce que propose EDF et le bâtiment en général avec le tout électrique).

Déposé le : 16/05/2008

Mme. V :

Il me semble nécessaire de mener une réflexion d'ensemble sur le démantèlement des installations nucléaires pour, en particulier, éclairer les points suivants : - Doit-on démanteler rapidement, en différé, ou choisir le confinement ? - Quel sera l'impact immédiat et à long terme sur la santé, quelle est l'estimation de la dosimétrie reçue ? - Quels moyens de contrôles indépendants de l'exploitant nucléaire seront-ils définis ? - Des études épidémiologiques sont-elles envisagées ? - Quel sera le devenir des déchets radioactifs (hors combustibles irradiés) : manipulation, transport, devenir à long terme ? - Quels coûts pour un programme de démantèlement ? (Les provisions financières, actuellement reconnues comme « embryonnaires » par la Cour des Comptes, auraient été utilisées à l'achat d'entreprises privées à l'étranger) Je pense que les démantèlements ne doivent pas se faire site par site, selon des stratégies variables et confidentielles. Je vous demande donc l'organisation d'un débat public national sur la question du démantèlement des installations nucléaires, relayé par des débats publics sur chaque site concerné par un démantèlement avant toute décision ou enquête publique. De ce point de vue, la consultation que vient de lancer l'Autorité de Sûreté Nucléaire sur cette question ne peut en aucun cas dispenser de la tenue de ces débats publics.

Déposé le : 16/05/2008

Philippe P. :

bonjour, en aucun cas les installations nucléaires ne doivent être démantelées, elles doivent être ensevelies et servir de lieu de mémoire afin de ne plus continuer l'activité nucléaire française. Si le démantèlement avait lieu il disséminerait de la radioactivité et créerait de nouveaux centres de stockage nucléaires dans ma région et il y en a assez. Salutations.

 Déposé le : 16/05/2008

Daniel H. :

messieurs, mesdames vous qui vous dites les champions des réformes, et qui y travailliez sans cesse, parait il, quand aurez vous le courage de changer réellement votre politique écologique dans ce pays?, ne serait ce que d'appliquer vos déclarations faites pour impressionner l'opinion publique et non suivies d'effets! Faites preuve, pour le nucléaire, d'un minimum de courage, comme les 136 députés qui ont refusés la loi OGM!

Déposé le : 16/05/2008

Rémy C. :

Débat public sur le démantèlement, sur l'avenir du nucléaire et des énergies renouvelables, mais surtout débat et sensibilisation sur la réduction à grande échelle de nos consommations énergétiques.

Déposé le : 16/05/2008

Philippe V. :

Démanteler plus tard, c'est faire payer à nos enfants l'énergie que nous gaspillons pour notre vie d'aujourd'hui. Démanteler demain c'est cacher au public captif le prix réel de l'énergie dite propre et même protectrice de l'environnement... Il n'y a qu'à regarder les abords de toute installation nucléaire pour comprendre ce que c'est que l'environnement selon Aréva et Cogéma. Démanteler demain, c'est permettre à certaines entreprises privées de continuer à pomper les ressources publiques en toute sérénité. Démanteler demain, c'est remettre à plus tard un des problèmes du nucléaire: l'abondance des déchets et l'absence totale de solution pour les rendre inoffensifs. Hélas, il y a d'autres problèmes encore à ce nucléaire. Alors, celui-là, un autre... mieux vaut oublier tout ça et poursuivre la course les yeux fermés.

Déposé le : 16/05/2008

 Mme. T. :
 
 Je réclame un débat public sur le démantèlement des installations nucléaires qui devrait être immédiat, urgent même. A-t-on pensé en cas de séisme (le chinois dernier devrait tous nous alarmer), de ce qui peut advenir ? En ces temps de sécheresse se généralisant et devenant inquiétante, connaissez-vous la quantité d'eau utilisée pour faire fonctionner ces machines infernales ? Savez-vous que l'eau qui en ressort est polluée malgré ce que vous disent les défenseurs de l'énergie nucléaire ? Exigeons un débat public !

Déposé le : 16/05/2008

 Mme. F. :
 
Il nous semble nécessaire de mener une réflexion d¹ensemble sur le démantèlement des installations nucléaires pour, en particulier, éclairer les points suivants : - Doit-on démanteler rapidement, en différé, ou choisir le confinement ? - Quel sera l¹impact immédiat et à long terme sur la santé, quelle est l'estimation de la dosimétrie reçue ? - Quels moyens de contrôles indépendants de l¹exploitant nucléaire seront-ils définis ? - Des études épidémiologiques sont-elles envisagées ? - Quel sera le devenir des déchets radioactifs (hors combustibles irradiés) : manipulation, transport, devenir à long terme ? - Quels coûts pour un programme de démantèlement ? (Les provisions financières, actuellement reconnues comme « embryonnaires » par la Cour des Comptes, auraient été utilisées à l'achat d¹entreprises privées à l'étranger) Nous pensons que les démantèlements ne doivent pas se faire site par site, selon des stratégies variables et confidentielles. Nous vous demandons donc l'organisation d'un débat public national sur la question du démantèlement des installations nucléaires, relayé par des débats publics sur chaque site concerné par un démantèlement avant toute décision ou enquête publique. De ce point de vue, la consultation que vient de lancer l¹Autorité de Sûreté Nucléaire sur cette question ne peut en aucun cas dispenser de la tenue de ces débats publics. Conformément à l¹article L121-10 du code de l¹environnement, vous avez toute latitude pour saisir la Commission nationale du débat public en vue de "l'organisation d'un débat public portant sur des options générales en matière d'environnement ou d'aménagement." A l'évidence, le démantèlement des installations nucléaires entre dans ce cadre. En outre, depuis l'entrée en vigueur de la Convention sur l'accès à l'information, la participation du public au processus décisionnel et l'accès à la justice en matière d'environnement signée par la France le 25 juin 1998, depuis la modification intervenue en 2003 de la directive n°85/337CEE concernant "l¹évaluation des incidences de certains projets publics et privés sur l¹environnement", un tel débat s'avère incontournable : ces deux textes imposent en effet la possibilité donnée au public de participer « à un stade précoce » au processus de décision.
 
Déposé le : 15/05/2008

Jean-Patrick D. :

Je m'insurge contre l'absence totale de débat digne de ce nom sur tout ce qui concerne l'industrie nucléaire en France. Les décisions sont toujours prises avant les simulacres de débats dont personne n'est dupe. Les campagnes de com directes ou indirectes à grand budget se substituent à la véritable information objective et honnête normalement DUE aux citoyens dans un pays soit disant démocratique. Culture du secret, mensonges éhontés, désinformation, irrégularités, illégalités constituent l'environnement de l'industrie nucléaire depuis des décennies dans le plus profond mépris des citoyens qui financent malgré eux l'industrie la plus dangereuse que l'humain ait pu développer , et qui laissera aux générations futures un fardeau inhumain et ingérable .Apres nous le déluge : voilà la devise de l'industrie nucléaire, et, jusqu'a preuve du contraire, l'ASN est un des outils zélés de cette industrie. Un jour, sans doute trop tard pour nos enfants, ceux qui auront été responsables de ce désastre seront jugés pour ce qu'ils ont fait, à quelque degré que ce soit."

Déposé le : 15/05/2008

Mme. C. :

Le fait que vous solliciter notre avis est intéressant. Par rapport a votre rapport un démantèlement immédiat semble le mieux approprié, pour des raisons de connaissances et puis la centralisation de tous ces déchets radioactifs. Par contre si un démantèlement immédiat prend 25 ans pourquoi ne pas le dire. Votre commentaire rester très générale et manque cruellement de chiffre sur les couts du démantèlement, les quantités et notamment les quantités de déchets radioactifs a longue durée de vie. Finalement il serait fortement souhaitable que ce débat soit public et non confiné à un site internet.

Déposé le : 15/05/2008

 < Contributions précédentes | Contributions suivantes >

Date de la dernière mise à jour : 12/02/2015