Commentaires des internautes - 6

L'ASN publie ci-dessous l'ensemble des contributions adressées par les internautes, à l'exception de celles portant atteinte à la dignité des personnes.

  < Contributions précédentes | Contributions suivantes >

Dominique P. :

La question de l'information me parait essentielle : cette consultation apparait presque confidentielle, il est urgent de la mettre sur la place publique. En effet, ça n'a pas de sens de parler de la production d'énergie nucléaire sans permettre aux citoyens de se faire une idée précise des conséquences en terme de déchets plus ou moins radioactifs pendant et après l'exploitation des centrales. Je trouve les informations contenues dans le dossier à cet égard trop limitées et trop générales pour me faire une idée :
 
 - quel volume de déchets dans chaque catégorie ?
 - quelles filières de traitement et/ou de stockage réellement existantes, avec quels effets ?
 - quelles solutions (ici seulement évoquées) pour les filières manquantes ?
 - comment seront suivis les déchets déplacés ? Comment l'information restera-t-elle ? Qui en est le garant ?
 - comment seront informées les personnes du déversement, sur leur territoire de déchets plus ou moins radioactifs ?
 - qu'adviendra-t-il en cas de crise dans des lieux ou des déchets sont stockés ? (accident majeur naturel, action terroriste...) ? Qui se porte garant des suites ?
 Compte tenu des graves atteintes à la santé liées aux pesticides, à des produits dont on a dit très longtemps qu'ils n'étaient pas nocifs compte tenu des graves pollutions liées aux industries chimiques et des accidents majeurs déjà survenus y compris très récemment compte tenu des manquements à l'information souvent constatés en matière de nucléaire et de l'absence de consultation des habitants des zones concernées compte tenu de la nature particulière des produits plus ou moins radioactifs et de leur durée d'activité.
 
 Il me semble nécessaire de rapprocher toute l'information des citoyens afin que chacun puisse être à même de surveiller ce qui se passe, de donner son avis, de veiller tant que se peut à ce que la santé de ses enfants ne soit pas mise en danger à son insu. C'est donc en public que le débat doit avoir lieu et en public que les décisions doivent être prises : l'ASN et les exploitants en ont les moyens.

Déposé le : 17/05/2008

Jean-François G. :

 Je m'associe au texte ci dessous rédigé par le réseau Sortir du nucléaire, pour moi la gestion du démantèlement des sites et des déchets nucléaires manque de vision à long terme. Que laisserons-nous en héritage aux générations futures !

Déposé le : 17/05/2008

 Michel R. :
 
 Juste quelques mots pour vous dire que je suis totalement contre l'extension du réseau d'installations nucléaires en France mais aussi en dehors de ses frontières. Le nucléaire n'est pas une marchandise avec laquelle, dans l'optique de contrats juteux, avec quelques dictateurs même, on puisse jouer !... Progressivement, les centrales existantes doivent être démantelées lorsqu'elles arrivent en fin de vie ou lorsqu'elles présentent un danger pour la population, et non renouvelées. Le projet EPR doit être gelé, car extrêmement coûteux et déjà dépassé. L'investissement dans les énergies alternatives doit dorénavant être MASSIF, et rien ne se passe en ce sens actuellement, malgré les déclarations de bonnes intentions de façade (cf "grenelle" de l'environnement...).
 
 Déposé le : 16/05/2008

Mickael M. :

Démanteler c'est une chose mais peut être faudrait-il penser à arrêter de faire du nucléaire ! En tout cas de ne pas renouveler et d'investir dans les énergies vertes... Démantèlement OUI mais nouvelles installations NON ! D'un bout à l'autre, la filière nucléaire n'est pas sûre, pas fiable, pas rentable, pas propre et produit des tonnes et des tonnes de déchets hautement dangereux, STOP !
 
Déposé le : 16/05/2008

Charles-Henri V. :

Demander leur avis aux gens est a priori quelque chose d'intéressant, mais pour un problème aussi compliqué (cf. Brennilis !) et important que le démantèlement des installations nucléaires, il ne faut pas se contenter d'une somme d'avis individuels.

Il existe une procédure beaucoup plus adaptée à cette problématique, c'est le Débat Public. Il faut donc que l'ASN prenne l'initiative de demander à la Commission Nationale du Débat Public d'organiser un débat public sur cette question.

J'habite en Rhône-Alpes et il y a eu un débat public sur les solutions à apporter aux problèmes de trafic dans la vallée du Rhône, il y en a eu un autre sur le contournement ouest de Lyon, j'estime qu'il est encore plus important d'en organiser un au niveau national sur le démantèlement des installations nucléaires.
 Professeur de physique en retraite, et citoyen, j'ai suivi de près toute l'évolution du nucléaire, de la bombe atomique au début des années 60 où j'étais étudiant, au nucléaire civil et à tous ses développements jusqu'à présent.

C'est justement parce que je me suis tenu informé que je demande un grand débat public. Dans cette attente, je ne formule pas d'avis individuel à la présente consultation. Néanmoins, je remercie l'ASN de m'avoir donné la possibilité de m'exprimer.
 
 Déposé le : 16/05/2008

Danielle P :

je pense, suite à la lecture du projet, qu'il est nécessaire de faire une information plus large des citoyens et d'organiser des débats sur la sécurité et le démantèlement des centrales :risques , stockage des déchets ,devenir de ces déchets et des suivants ,radioactivité des sites après démantèlement .je crois qu'il faut un démantèlement immédiat avec concertation du public afin de limiter les oublis les pertes de dossiers ou d'infos et pour la sécurité de nos enfants et ne pas laisser les problèmes et le coût aux générations futures .cela me conforte dans l'idée qu'il faut développer d'autres sources d'énergie moins polluantes, moins dangereuses plus naturelles et sures (je ne suis pas scientifique mais je crois en l'inventivité des hommes ! )

Déposé le : 16/05/2008

Marc F. :

Le démantèlement exige un débat national sur les méthodes, les risques encourus par les techniciens et la population, le type et les lieux de stockage des déchets.
 
Déposé le : 16/05/2008

Vincent D. :

Démantelez tout! Foutez-moi en l'air ces saloperies de centrales atomiques! Sacrifiez quelques fusées Ariane pour envoyer les déchets dans le soleil et arrêtez de vendre des centrales à tout le monde. Pensez à nos enfants!

Déposé le : 16/05/2008

Gilles D. :

bonjour, ma préférence va indiscutablement vers le démantèlement immédiat car je ne souhaite pas que nos générations fassent supporter les dégâts causés aux générations futures.

Déposé le : 16/05/2008

Philippe S. :

Bonsoir, nucléaire, non merci. Cordialement.

Déposé le : 16/05/2008

Pierre G. :

Il me semble nécessaire de mener une réflexion d'ensemble sur le démantèlement des installations nucléaires. D'autre part, ces démantèlements ne doivent pas se faire site par site, selon des stratégies variables et confidentielles.

Je demande donc l'organisation d'un débat public national sur la question du démantèlement des installations nucléaires, relayé par des débats publics sur chaque site concerné et avant toute décision ou enquête publique. De ce point de vue, la consultation peu médiatisée que vient de lancer l'Autorité de Sûreté Nucléaire sur cette question ne peut en aucun cas tenir lieu de débat public.

Déposé le : 16/05/2008

Olivier C. :

il est urgent de démanteler les centrales nucléaires ayant plus de trente ans d'existence, plutôt de ""rafistoler"" les réacteurs, et les circuits de refroidissement. Ainsi que l'on montré plusieurs expertises, nous ne sommes pas préparés à gérer un accident nucléaire, et la sécurité des centrales n'est pas exempte de critique. Il est urgent d'organiser le remplacement de ces installations dangereuses par des installations ""énergie renouvelable"", éolien, solaire, géothermie, méthane etc...
 
 Déposé le : 16/05/2008

André M. :

Je suis pour un débat sur le nucléaire. Spécialiste d'énergies renouvelables, il existe en France 10000 km2 de toitures si le tiers de ces toitures était couverts de panneaux solaires le nucléaire ne serait plus, d'autant qu'il ne couvre que 17% des besoins en énergie. Alors dépenser autant d'argent à construire les centrales, encore plus à les démanteler (voir brennilis) et surtout faire comme si le problème des déchets était résolu est proprement criminel. Laisser le soin aux générations futures de régler le problème, est-ce du développement durable?
 
Déposé le : 16/05/2008

Marie Louise B. :

Les problèmes du démantèlement posent vraiment la question des choix énergétiques en France.
 Quelle place est donnée aux énergies renouvelables ? A la recherche dans ce domaine : par exemple, petits appareils solaires de chauffage avec panneau solaire sur le balcon pour l'intersaison...etc...? Quel retard nous avons à ce sujet ! Pourquoi toujours inciter à consommer plus ? Pourquoi nier les dangers et les conséquences à long terme du nucléaire, et en faire autant de publicité (que nous payons) ? Je vous remercie pour cet espace de parole, et je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, mes respectueuses salutations
 
Déposé le : 16/05/2008

Lucien L. :

Nous voulons un débat publique sur ce sujet.
 
Déposé le : 16/05/2008

Bernard M. :

Veuillez voir la lettre adressée par le réseau""sortir du nucléaire"" au ministère de l'écologie et à la commission nationale du débat public, à laquelle je souscris pleinement

Déposé le : 16/05/2008

Arnaud G. :

Monsieur le Président, Face à l'importance des chantiers à venir sur le démantèlement des centrales nucléaire et à la dangerosité de la démarche, je souhaiterais qu'un véritable débat public puisse être engagé. Veuillez recevoir, Monsieur le Président, mes sentiments respectueux."

Déposé le : 16/05/2008

Gwennyn T. :

"Parce qu'on ne peut pas continuer à contaminer la terre et les générations futures avec des déchets nucléaires.
 Parce qu'on ne peut pas courir le risque d'un accident nucléaire
 Parce que le nucléaire civil cautionne le nucléaire militaire
 Parce que le nucléaire est mis en défaut lors de canicule
 Parce que le nucléaire est vulnérable face au terrorisme
 Parce qu'il existe des énergies renouvelables (voir entre autre le projet http://www.trec-france.org/ : solaire dans les déserts)
 Parce qu'on doit aller de l'avant : le nucléaire a eu sa raison d'être à une époque. Mais comme d'autres pays, le France devrait abandonner le nucléaire mortifère
 On a poussé les français à surconsommer de l'électricité (par exemple : les radiateurs électriques sont interdits dans d'autres pays ...) pour justifier le développement du nucléaire. On pourrait donc réduire la consommation d'électricité tout en développant les énergies renouvelables
 Alors démantelez les vielles centrales du mieux que vous pourrez mais NE CONSTRUISEZ PAS DE NOUVELLES CENTRALES
 
 Que celui qui lit ça prenne conscience de la gravite du problème afin de sensibiliser les autorités agissantes
 
 Déposé le : 16/05/2008

Karil T. :

Comment peut-on dire que le Nucléaire est une énergie propre alors que nous laissons des déchets radioactifs pour des centaines de générations ? Sans compter les risques pour la population... " Ne serait-il pas temps d'investir massivement dans la multitude des énergies renouvelables et de montrer l'exemple ? Pourquoi faire un grenelle ?
 
Déposé le : 16/05/2008

Francis M. :

 Au vu de tous vos documents, il apparaît donc enfin que le démantèlement des installations nucléaires n'est pas sans risque pour la santé publique et les milieux naturels. Il est donc NECESSAIRE de faire savoir au Grand Public par le biais de tous les médias nationaux (TF1, France2 etc....) et de tous les journaux etc... Qu’il y a enfin une consultation du public et qu'il y aura donc enfin un débat public sur ce sujet.
 
 Alors qu'il n'y a eu malheureusement AUCUNE consultation du public il y a 30 ans.
 
 Ainsi, le choix des ""décideurs"" de l'époque, à savoir de nous imposer le tout nucléaire avec la construction en France de 58 réacteurs nucléaires, doit être arrêté pour passer à une société basée sur le solaire et l'énergie du soleil dont l'espérance de vie est de 5 milliards d'années !...
 
 Il est donc plus que grand temps d'arrêter les subventions publiques à cette industrie polluante, dangereuse et peu efficace (pourcentage considérable d'énergie perdue dans le transport) pour transformer notre pays en pays leader mondial promouvant la seule énergie d'avenir : l'énergie solaire.
 
 Déposé le : 16/05/2008

Stéphane L. :

Pour éviter l'épineux et couteux problème du démantèlement, il faut commencer par cesser de construire des centrales nucléaires." Et le nucléaire civil vendu à des dictatures, après être devenu militaire comme dans l'exemple iranien, sera démantelé à la façon des bateaux occidentaux en Inde. Le mal est fait, le nucléaire est une véritable plaie, il faudrait avoir le courage de le reconnaitre. Néanmoins si les dégâts peuvent êtres limité chez nous, c'est déjà bien et j'espère que cela sera à votre crédit.

Déposé le : 16/05/2008

Sylvie K. :

En ce qui concerne l'information du public, pourquoi n'existe t-il pas d'obligation pour l'exploitant d'informer le public de ""l8217
 De plus, quel suivi post démantèlement est prévu, pour vérifier/contrôler la stabilité de cet état final atteint (suivi à la charge de l'exploitant) ? Merci

Déposé le : 16/05/2008

 Mme. C. :
 
 Je remercie l'ASN de nous permettre l'expression d'un avis. C'est cependant une problématique complexe qui mériterait un débat bien plus large que la présente consultation Quoiqu'il en soit, En l'absence de solution de recyclage, on ne comprend pas la précipitation à vouloir réaliser un démantèlement immédiat. Votre dossier ne présente aucun élément sur le financement des opérations de démantèlement. En effet, quelle certitude avons-nous qu'elles vont rester intégralement à la charge des exploitants ?
 
 Déposé le : 16/05/2008

 
 M. C. :
 
 Non au démantèlement immédiat qui coûte 30% plus cher que dans un démantèlement différé à 50 ans (en raison de la présence prépondérante du Cobalt 60), la dose cumulée reçue par les intervenants est évaluée triple et aucune solution de stockage pour les déchets les plus actifs ce qui oblige à un entreposage sur place
 
Déposé le : 16/05/2008

Rachel D. :
 
Bonjour, Sans être experte en la matière, il me semble essentiel de ne pas laisser aux générations futures nos déchets nucléaires ( en plus de tout le reste ) ! Merci pour votre travail

Déposé le : 16/05/2008

 Céline P. :
 
 Je rejoins M. BROUSSE et Mme ""M"" sur leurs commentaires concernant la mise en place d'un débat public et l'information accrue du public. Je rejoins M. BROUSSE concernant une mise en oeuvre et une gestion globale du démantèlement, qui permettrait plus de précaution.
 
Par ailleurs l'absence de filières pour certaines classes de déchets (paragraphe 2.3.1) est révélatrice d'une gestion non durable du démantèlement: l'entreposage ne fait que décaler le problème et reviendrait à confiner les déchets sur site...

Pourquoi alors favoriser un démontage immédiat si c'est pour stocker des déchets ailleurs? Pour élargir géographiquement le sujet: on parle de recyclage des déchets sur votre site mais il est évident que les déchets ne sont pas systématiquement traités ou stockés en France !
 Enfin, ce document reste vague sur les causes ""économiques"" fondatrices de ce démantèlement immédiat. Je m'interroge sur les retombées locales et sur celles profitant aux exploitants... La loi n°2006-686 du 13 juin 2006 ne nous apporte à nous, citoyens, qu'une très faible information !

Déposé le : 16/05/2008

 
Mme. B. :

Un débat public national serait "démocratiquement nécessaire..." Il devra être relayé par les médias. Montrez nous que nous sommes encore en démocratie!
 
Déposé le : 16/05/2008

Aurélien G. :

bonjour, je pense que pour chaque site devant être démantelé l'organisation d'un débat public est nécessaire. Il devra s'accompagner d'une information précise (et si possible indépendante) sur les risques et sur les précautions prises par les entreprises du chantier à l'égard de leurs salariés, des populations et de l'environnement. Merci
 
Déposé le : 16/05/2008

Marco B. :

Comme toutes les installations industrielles, les installations nucléaires, à l’issue de leur période d'exploitation, font l'objet d'opérations de démantèlement, préalablement à une éventuelle libération du site sur lequel elles sont implantées, ou à une réutilisation de celui-ci pour une autre activité."" Ainsi commence votre dossier sur le démantèlement, gommant une fois de plus la spécificité de l'industrie nucléaire à savoir la radioactivité qui produit des déchets à très longue durée.

J'aimerai qu'un vrai scientifique indépendant m'explique comment avec la multiplication des sites et les tonnes de déchets dont on ne sait pas encore que faire, il peut garantir un avenir sans contamination radio active même légère pour les générations futures.

Bien sûr, vous êtes sérieux et prenez des précautions énormes pour gérer ces problèmes au mieux, mais aucun démantèlement n'a encore été réalisé... Combien d'années voire de siècles avant que ces sites redeviennent parfaitement sûrs et où vont les déchets du démantèlement toujours radioactifs? Trop d'incertitudes pour une technologie si dangereuse et vous voudriez que l'on vous fasse confiance

Déposé le : 16/05/2008

Isabelle G. :

Un débat public devrait être lancé sur chaque site concerné, pour que la population environnante puisse donner son avis. D'autre part, a-t-on prévu de faire des études épidémiologiques sur la population locale pendant et après les démantèlements ?
 
 Déposé le : 16/05/2008

 Maurice L. :
 
 Le démantèlement des installations nucléaires arrivant en fin de vie pose de graves questions de société et de santé publique.
 
 Il est nécessaire de mener une réflexion d'ensemble sur ce démantèlement pour, en particulier, éclairer les points suivants :
 - Doit-on démanteler rapidement, en différé, ou choisir le confinement ?
 - Quel sera l'impact immédiat et à long terme sur la santé, quelle est l'estimation de la dosimétrie reçue ?
 - Quels moyens de contrôles indépendants de l'exploitant nucléaire seront-ils définis ?
 - Des études épidémiologiques sont-elles envisagées ?
 - Quel sera le devenir des déchets radioactifs (hors combustibles irradiés) : manipulation, transport, devenir à long terme ?
 - Quels coûts pour un programme de démantèlement ? (Les provisions financières, actuellement reconnues comme « embryonnaires » par la Cour des Comptes, auraient été utilisées à l'achat d'entreprises privées à l'étranger)
 
 Les démantèlements ne doivent pas se faire site par site, selon des stratégies variables et confidentielles.
 
 Depuis l'entrée en vigueur de la Convention sur l'accès à l'information, la participation du public au processus décisionnel et l'accès à la justice en matière d'environnement signée par la France le 25 juin 1998, depuis la modification intervenue en 2003 de la directive n°85/337CEE concernant "l'évaluation des incidences de certains projets publics et privés sur l'environnement", un tel débat s'avère incontournable : ces deux textes imposent en effet la possibilité donnée au public de participer « à un stade précoce » au processus de décision. Les projets de démantèlement des centrales nucléaires sont par ailleurs cités explicitement en annexe.
 
 Cette consultation lancée par l'Autorité de Sûreté Nucléaire ne peut en aucun cas dispenser de la tenue de ces débats publics.
 
 Je demande donc, comme l'a fait le Réseau « Sortir du Nucléaire », l'organisation d'un débat public national sur la question du démantèlement des installations nucléaires, relayé par des débats publics sur chaque site concerné par un démantèlement avant toute décision ou enquête publique.
 
 Déposé le : 16/05/2008

 Erik B. :
 
 Bonjour à vous, moi aussi je pense comme les autres personnes qui ont déposés des commentaires sur ce site, pourquoi tant de confidentialité ? Pourquoi ces informations ne circulent-elles pas plus largement dans les Médias nationaux ?
 
 Je pense également que les démantèlements ne doivent pas se faire site par site, selon des stratégies variables et confidentielles et nébuleuses.....
 
 Je demande donc l'organisation d'un débat public national sur la question du démantèlement des installations nucléaires, relayé par des débats publics sur chaque site concerné par un démantèlement avant toute décision ou enquête publique.

La totalité de la population française est concernée puisque c'est NOUS au final qui paieront l'addition !! Et pas seulement quelques énarques et scientifiques parisiens !!

Déposé le : 16/05/2008

 < Contributions précédentes | Contributions suivantes >

Date de la dernière mise à jour : 12/02/2015