10 ans après Fukushima - Quelles améliorations pour la sûreté des installations nucléaires en France ?

Publié le 11/03/2021 à 11:00

Note d'information

L’ASN publie un Cahier spécial « 10 ans après Fukushima - Quelles améliorations pour la sûreté des installations nucléaires en France ? »

L’accident de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, le 11 mars 2011, a soulevé des interrogations sur la sûreté des installations nucléaires. Un enchaînement de phénomènes naturels (séisme puis raz-de-marée) d’une ampleur exceptionnelle a conduit à un accident majeur en privant l’installation d’alimentation électrique et de source de refroidissement. En quatre jours, l’une des plus grandes centrales nucléaires du monde a été dévastée.

Une mobilisation s’est enclenchée aux niveaux international, européen et national pour en tirer les enseignements. Après avoir demandé des évaluations complémentaires de sûreté pour l’ensemble des installations nucléaires françaises, l’ASN a prescrit des moyens matériels et humains pour renforcer la robustesse des installations face à des situations de perte des alimentations électriques et de perte du refroidissement.

Quel est l’état d’avancement de ce programme ? Qu’est-ce que le « noyau dur » ? Quelles sont les évolutions en matière de gestion de crise et post-accidentelle ?

Avec ce Cahier spécial, l’ASN dresse un bilan synthétique des améliorations qui font et feront progresser la sûreté nucléaire en France.

Publié le 11/03/2021

Les cahiers de l'ASN n°3 - 10 ans après Fukushima : Quelles améliorations pour la sûreté des installations nucléaires en France ?

Cahier de l’ASN #3 – 10 ANS APRÈS FUKUSHIMA : Quelles améliorations pour la sûreté des installations nucléaires en France ?
Classé au niveau 7, le plus élevé sur l’échelle internationale des événements nucléaires (INES), l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi a eu des conséquences humaines et environnementales considérables.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021