Lettre d'information de l'EPR n°25 : contrôle du réacteur EPR de Flamanville, les actions marquantes de l’ASN fin 2023 et début 2024

Publié le 02/07/2024 à 11:30

Note d'information

L’ASN a poursuivi fin 2023 et début 2024 ses actions de contrôle de la construction du réacteur EPR de Flamanville. Elle a notamment contrôlé : 

  • la préparation et la réalisation des essais à chaud fin 2023 permettant de vérifier la capacité des systèmes à assurer leurs fonctions de sûreté en fonctionnement à chaud du réacteur préalablement à la mise en service ;
  • la préparation des équipes appelées à exploiter le réacteur préalablement à la mise en service ;
  • la conformité des équipements sous pression nucléaires, qui comprend notamment l’aboutissement de la revue de qualité, le traitement des cas d’irrégularités affectant certains équipements et  la conservation des matériels ;
  • l’achèvement de l’installation avant mise en service, que ce soit en termes de travaux, de traitement des écarts et d’essais de démarrage avec un suivi rapproché de l’avancement de ces actions jusqu’à la mise en service du réacteur ;
  • les opérations de démarrage après mise en service, notamment le chargement du combustible dans la cuve et l’analyse du retour d’expérience associé aux événements significatifs déclarés.

De plus, l’ASN a pris position sur le passage à 110 °C du circuit primaire principal et poursuit son contrôle préalable à la divergence du réacteur.

Vue de la mer de la centrale EPR de Flamanville  - © Mickael Clemenceau photographe
Contrôle des essais de démarrage

L’ASN a fixé, dans la décision du 7 mai 2013 puis dans la décision de mise en service du 7 mai 2024, plusieurs prescriptions permettant d’encadrer la préparation et le déroulement des essais de démarrage du réacteur EPR de Flamanville.

Ces essais contribuent à la vérification de la conformité de l’installation. Aussi, le caractère suffisant du programme d’essais de démarrage, le bon déroulement des essais dans les conditions de réalisation prévues ainsi que le résultat de ces essais ont été examinés par l’ASN en vue de sa prise de position sur l’autorisation de mise en service. Le contrôle de l’ASN sur le sujet est détaillé dans le rapport d’instruction de la demande d’autorisation de mise en service.

Fin 2023 et début 2024, l’ASN a poursuivi son contrôle des essais de démarrage notamment sur la préparation et la réalisation des essais à chaud. Ce contrôle a fait l’objet de :

  • deux inspections d’une journée sur le thème de la préparation des essais ;
  • une inspection renforcée sur le thème de la réalisation des essais (cette inspection a  mobilisé huit inspecteurs de l’ASN et quatre experts de l’IRSN pendant trois jours) ;
  • une instruction des résultats d’essais.
Essais de chargement du combustible dans la cuve © EDF Flamanville - Antoine Soubigou

Par ailleurs, début 2024, deux inspections de la campagne d’inspections liée au chargement du combustible se sont concentrées sur les essais de l’instrumentation du cœur et sur l’achèvement des essais préalables au chargement du combustible.

Enfin, l’ASN a contrôlé la pérennité des résultats d’essais notamment au travers du suivi de la réalisation par EDF de certains essais périodiques. Ces essais ont permis de vérifier que les critères de sûreté, vérifiés lors d’essais réalisés parfois il y a plusieurs années, étaient toujours respectés. Par ailleurs, l’ASN a contrôlé le maintien en état des matériels au travers d’inspections portant sur leur conservation.

Parallèlement, l’ASN poursuit son contrôle des essais de démarrage en cours dans le cadre du démarrage du réacteur.

Préparation des équipes appelées à exploiter le réacteur

En parallèle des activités de construction et d’essais de démarrage du réacteur EPR de Flamanville, une entité d’EDF s’est constituée depuis plusieurs années au fur et à mesure de l’avancement du projet sur le site la future exploitation du réacteur. Cette entité avait notamment pour mission la définition des organisations, la gestion des compétences des agents et l’élaboration de la documentation et des outils opérationnels nécessaires à son exploitation.

En vue de la mise en service du réacteur, un processus a été mis en œuvre afin de transférer progressivement la responsabilité du fonctionnement de l’installation à cette entité. Les étapes de ce processus de transfert ont permis aux agents d’acquérir des compétences, de s’approprier le fonctionnement des équipements, d’élaborer la documentation d’exploitation et de développer les outils nécessaires à la future exploitation du réacteur.

Fin 2023 et début 2024, l’ASN a poursuivi son contrôle de la préparation des équipes appelées à exploiter le réacteur au travers notamment :

  • d’une inspection consacrée à la gestion de crise, compte-tenu  d’un reste-à-faire important identifié lors d’une inspection sur le sujet en 2022 ;
  • d’une inspection renforcée, mobilisant six inspecteurs de l’ASN et un expert de l’IRSN sur deux jours, portant sur la mise en œuvre des actions de préparation à l’exploitation ; cette inspection renforcée a eu lieu en réponse aux demandes de l’ASN formulées à l’issue de l’inspection de revue menée du 22 au 26 mai 2023, et ses suites ont fait l’objet d’un suivi rapproché jusqu’à la mise en service ;
  • d’une inspection dédiée à la visite complète initiale du circuit primaire principal et des circuits secondaires principaux ;
  • d’une inspection dédiée à la radioprotection dans le cadre de l’ouverture de la « zone contrôlée ».

Sur la base de ce contrôle et préalablement à la mise en service, l’ASN a considéré qu’EDF avait mené les actions appropriées en réponse à ses demandes afin d’être prête à exploiter le réacteur.

Évaluation de conformité des équipements sous pression nucléaires

Les dispositions réglementaires applicables aux équipements sous pression nucléaires intègrent les enjeux de sûreté nucléaire, qui se traduisent par des exigences et des règles de conception, de fabrication, et de suivi en service de ces équipements afin d’assurer leur intégrité tout au long de leur exploitation. Pour certains équipements, ces dispositions sont renforcées pour rendre leur défaillance hautement improbable lorsque celle-ci n’est pas étudiée dans la démonstration de sûreté.

La réglementation française prescrit la délivrance de procès-verbaux ou d’attestations de conformité des équipements sous pression avant leur mise en service.

Jusqu’au mois de mai 2024, l’ASN a poursuivi les évaluations de conformité des équipements au travers de ses instructions et d’inspections. Certaines de ces inspections ont concerné le traitement d’irrégularités, détectées à partir de 2023, affectant certains .

A l’issue de son contrôle, présente les grandes lignes, l’ASN a délivré les procès-verbaux d’évaluation de la conformité des équipements sous pression nucléaires de niveau N1 ainsi que le procès-verbal de la chaudière du réacteur.

Préparation des équipes appelées à exploiter le réacteur © EDF Flamanville - Antoine Soubigou
Achèvement de l’installation

En  2022, l’ASN a engagé un programme de contrôle comprenant plusieurs inspections dédiées sur l’achèvement de l’installation. Ce programme s’est poursuivi en 2023 notamment dans le cadre d’une inspection et de plusieurs actions de contrôles menées lors de la campagne d’inspections préalable au chargement du combustible.

Par ailleurs, l’ASN a effectué un suivi rapproché du reste à faire sur le réacteur avant sa mise en service.

Sur la base de ce contrôle et préalablement à la mise en service, l’ASN a considéré qu’EDF avait mené les actions appropriées afin d’achever l’installation et ainsi d’apporter la démonstration de sa conformité.

Contrôle des opérations de démarrage après mise en service
Chargement du combustible dans la cuve © EDF Flamanville - Antoine Soubigou

Par décision du 7 mai 2024, l’ASN a autorisé la mise en service du réacteur EPR de Flamanville. Cette autorisation a permis à EDF d’engager les opérations de chargement des 241 assemblages de combustible nucléaire dans le réacteur ; ces opérations se sont terminées le 15 mai 2024. Elles ont fait l’objet d’une inspection le 10 mai 2024 et l’ASN considère qu’elles ont été bien préparées et réalisées.

Les activités d’exploitation et d’essais font l’objet d’une information périodique de l’exploitant, qui permet notamment à l’ASN d’effectuer son contrôle. La fermeture de la cuve du réacteur a été réalisée fin mai 2024 : cette étape a permis à EDF de débuter les essais précritiques à froid puis à chaud, en vue de la divergence puis de la montée en puissance du réacteur. Ces activités font l’objet d’une campagne d’inspections de l’ASN liée à la divergence.

En application de la prescription technique [INB167-73] de l’autorisation de mise en service, EDF a transmis un dossier à l’ASN listant notamment les interventions réalisées par EDF sur le circuit primaire principal et les circuits secondaires principaux, et décrivant les résultats des contrôles qu’il a exercés sur les équipements, avant d’atteindre la température de 110 °C dans le circuit primaire principal et les circuits secondaires principaux (cette température correspond réglementairement à la mise en service de ces circuits). Ce dossier, qui a fait l’objet d’une instruction et d’une inspection le 28 mai 2024, s’est conclu par la délivrance d’une non-objection au passage à 110 °C délivrée par l’ASN.

Depuis la mise en service du réacteur, l’exploitant a déclaré plusieurs événements significatifs pour la sûreté dont trois ont été classés au niveau 1 de l’échelle INES. Début juin 2024, à la suite du nombre et  de la nature des événements significatifs déclarés depuis la mise en service, EDF a suspendu momentanément les opérations de démarrage du réacteur le temps d’analyser les causes profondes des événements déclarés, de mettre en place des actions correctives et de sécuriser les activités à venir pour la poursuite du démarrage du réacteur. L’ASN est particulièrement vigilante quant à l’analyse des causes profondes de ces événements et aux actions menées par EDF pour en tirer pleinement le retour d’expérience et sécuriser les activités de démarrage à venir.

Suivi du retour d’expérience international

L’ASN participe à plusieurs instances internationales et organise régulièrement des réunions avec les autorités de sûreté concernées par les différents réacteurs EPR en construction ou en fonctionnement dans le monde.

L’ASN examine avec attention les conclusions des retours d’expérience des réacteurs EPR en exploitation et contrôle régulièrement leur prise en compte par EDF à Flamanville. En particulier, plusieurs phénomènes liés au comportement physique du cœur constatés lors du démarrage des premiers EPR ont été pris en compte dans l’instruction de la demande d’autorisation de mise en service. Ces éléments sont détaillés dans le rapport d’instruction de la demande d’autorisation de mise en service.

Pour en savoir plus :

Publié le 27/09/2023 à 09:30

Réacteur EPR de Flamanville : prochaines étapes de la procédure d’autorisation de mise en service

L’ASN a clos le 15 septembre la consultation du public qu’elle avait engagée le 5 juin sur la demande d’autorisation de mise en service du réacteur EPR de Flamanville transmise par EDF. L’ASN analyse actuellement les commentaires recueillis au cours de cette consultation. L’ASN constituera, au terme de cette analyse, une synthèse des contributions de cette première consultation, qu’elle publiera sur son site Internet. Elle prendra en compte ces commentaires dans le cadre de la finalisation de l’instruction de la demande d’autorisation de mise en service.

Publié le 29/12/2023 à 15:29

Le collège de l’ASN se déplace sur le site de l'EPR de Flamanville

Le président de l’ASN, Bernard Doroszczuk, accompagné de Jean-Luc Lachaume et de Stéphanie Guénot-Bresson, commissaires de l’ASN, ont visité, jeudi 14 décembre 2023, l’EPR de Flamanville, réacteur de 1600 MWe dont les essais de requalification à chaud viennent de se terminer.

Publié le 26/03/2024 à 15:30

Contrefaçons, falsifications et suspicions de fraude : l’ASN rappelle ses exigences à EDF

Dans un courrier adressé le 26 mars 2024, l’ASN a rappelé à EDF ses attentes en matière de prévention et de lutte contre les contrefaçons, les falsifications et les fraudes dans les usines de fabrication d’équipements destinés aux centrales nucléaires. Ce courrier fait suite à l’audition le 26 février 2024 du président-directeur général d’EDF par le collège de l’ASN et à la transmission le 19 mars 2024 par EDF d’un plan d’action détaillé qui constitue une première étape jugée appropriée.

Publié le 07/05/2024 à 17:00

L’ASN autorise la mise en service du réacteur EPR de Flamanville

Par décision du 7 mai 2024, l’ASN a autorisé la mise en service du réacteur EPR de Flamanville. Cette autorisation permet à EDF de charger le combustible nucléaire dans le réacteur et de procéder aux essais de démarrage puis à l’exploitation du réacteur.

Publié le 24/06/2024

Centrale nucléaire EPR de Flamanville Réacteurs de 1600 MWe - EDF

Injection d’eau borée non attendue dans le circuit primaire

Le 3 juin 2024, EDF a déclaré à l’Autorité de sureté nucléaire (ASN) un événement significatif relatif à une injection d’eau borée non attendue dans le circuit primaire du réacteur EPR de la centrale nucléaire de Flamanville 3.

Publié le 24/06/2024

Centrale nucléaire EPR de Flamanville Réacteurs de 1600 MWe - EDF

Indisponibilité des groupes électrogènes de secours

Le 22 mai 2024, EDF a déclaré à l’Autorité de sureté nucléaire (ASN) un événement significatif relatif à l’indisponibilité des groupes électrogènes de secours du réacteur EPR de la centrale nucléaire de Flamanville 3. Après des demandes de compléments formulées par l’ASN et une nouvelle analyse par EDF, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Textes de référence

Publié le 03/07/2013

DÉCISIONS DE L'ASN

Décision n° 2013-DC-0347 de l’ASN du 7 mai 2013

Décision n° 2013-DC-0347 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 7 mai 2013 fixant à Électricité de France – Société Anonyme (EDF-SA) les prescriptions relatives au site électronucléaire de Flamanville (Manche) pour les essais de démarrage du réacteur « Flamanville 3 » (INB 167) et modifiant la décision n°2008-DC-0114 de l’Autorité de sûreté nucléaire fixant à Électricité de France – Société Anonyme (EDF-SA) les prescriptions relatives au site électronucléaire de Flamanville (Manche) pour la conception et la construction du réacteur « Flamanville 3 » (INB 167) et pour l’exploitation des réacteurs « Flamanville 1 » (INB 108) et « Flamanville 2 » (INB 109)

Publié le 07/05/2024

DÉCISIONS DE L'ASN

Décision n° 2024-DC-0780 de l’ASN du 7 mai 2024

Décision n° 2024-DC-0780 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 7 mai 2024 autorisant la mise en service de l’installation nucléaire de base n° 167, dénommée "Flamanville 3" et fixant à Électricité de France (EDF) des prescriptions relatives à son exploitation

Lettres de suite d'inspection

 

Date de la dernière mise à jour : 03/07/2024

Chargement du combustible dans la cuve © EDF Flamanville - Antoine Soubigou .jpg