L’ASN valide la poursuite des opérations de démantèlement du réacteur Superphénix à la suite de son réexamen périodique

Publié le 28/07/2021 à 08:24

Note d'information

Superphénix, installation nucléaire de base 91, est exploitée par EDF sur le site de Creys-Malville (Isère). Superphénix est à l’arrêt depuis 1996 et est en cours de démantèlement. Le déchargement de la cuve du réacteur et le transfert de son combustible sont achevés, ainsi que la neutralisation de l’essentiel du sodium caloporteur. L’installation présente ainsi des risques et des inconvénients limités.

Les opérations principales consistent désormais à démanteler les structures de la cuve du réacteur. C’est dans ce contexte que l’ASN a analysé le rapport de conclusion du réexamen périodique de Superphénix, transmis par EDF en mars 2016.

Ce réexamen consiste à examiner la conformité de l’installation aux règles applicables et à améliorer le niveau de sûreté au regard des meilleures pratiques disponibles.

Au terme d’une analyse proportionnée aux enjeux actuels de l’installation, l’ASN estime que les conditions de démantèlement telles que prévues par l’exploitant sont acceptables pour la protection des personnes et de l’environnement.

L’ASN ne prévoit pas d’édicter de prescription particulière. Pour autant, EDF devra améliorer sa démarche d’identification des activités importantes pour la protection (AIP), et de leurs exigences définies, et mettre en œuvre des actions pour mieux caractériser des sols éventuellement pollués et les assainir.

L’ASN a transmis les conclusions de son instruction à la ministre de la Transition écologique.

Le prochain rapport de conclusions de réexamen de l’installation devra être déposé avant le 30 mars 2026.

En savoir plus

Réexamens périodiques et poursuite de fonctionnement

En France comme dans la plupart des pays européens, la durée de fonctionnement des installations nucléaires de base n’est pas limitée a priori. En contrepartie, l’article L. 593-18 du code de l’environnement impose aux exploitants d’examiner en profondeur, tous les dix ans, la conformité de leurs installations aux référentiels applicables, de remédier aux éventuels écarts détectées, d’en améliorer le niveau périodique et de réaliser un examen approfondi des effets du vieillissement sur les matériels. Toutes les installations nucléaires de base présentes sur le territoire français sont assujetties à cette obligation réglementaire.

Le démantèlement des installations nucléaires

En France, l'industrie nucléaire civile a pris son essor dans les années 1960.
Plusieurs installations construites dans cette période sont arrivées en fin de vie et leur exploitation à des fins de production ou de recherche a cessé. Elles doivent faire l'objet d'une série d'opérations d'assainissement et de démontage que l'on regroupe sous le vocable de "démantèlement".

Date de la dernière mise à jour : 14/09/2021