Irrégularités dans la fabrication d’équipements chez Japan Steel Works

Publié le 25/01/2023 à 11:57

Note d'information

En mai 2022, Japan Steel Works (JSW) a publié des informations faisant état d’irrégularités à son usine de Muroran au Japon, qui concernaient principalement des turbines pour des centrales thermiques. Les irrégularités ont consisté notamment en la modification de résultats d’analyses chimiques, de mesures de contraintes résiduelles ou de mesures de dureté.

JSW fabrique aussi de nombreux composants pour l’industrie nucléaire internationale, notamment des parties de générateurs de vapeur ou de cuves de réacteurs, y compris pour des réacteurs EPR2. Il fabrique également des éléments de colis de transport de substances radioactives. D’après les informations initialement communiquées par JSW, la filière nucléaire n’était pas concernée par ces irrégularités grâce à la présence d’un service qualité indépendant dédié. Les fabrications par JSW ont été aussitôt suspendues. Un comité d’investigation spécial, incluant des avocats externes à JSW, a été créé et chargé d’une enquête approfondie.

L’ASN a engagé des échanges techniques avec EDF et les fabricants d’équipements sous pression nucléaires pour déterminer les enjeux pour la sûreté des installations françaises.   EDF, Orano et les fabricants Framatome, Mitsubishi Heavy Industries (MHI), Westinghouse et General Electrics ont mutualisé leurs investigations afin d’analyser les impacts de ces irrégularités. Ils ont réalisé un audit de JSW au Japon, qui n’a pas mis en évidence d’irrégularité dans les fabrications destinées aux installations nucléaires françaises.

Toutefois, le 14 novembre 2022, le comité d’investigation spécial a rendu son rapport, publié sur le site internet de JSW. Celui-ci a mis en évidence des irrégularités touchant vingt composants d’équipements destinés à l’industrie nucléaire, la plus ancienne remontant à 2013. Six cas concernent des commandes d’EDF, dont la virole porte-tubulure d’un générateur de vapeur du réacteur 1 de la centrale de Cruas. L’analyse d’EDF, qui est en cours d’instruction par l’ASN, montre que l’intégrité de l’équipement n’est pas remise en cause.

L’ASN a mené en décembre 2022 une inspection dans les usines de fabrication de MHI au Japon afin d’examiner le traitement des irrégularités détectées chez JSW.  En présence de l’autorité de sûreté japonaise, les inspecteurs de l’ASN ont rencontré la direction de l’entreprise, à laquelle ils ont demandé de transmettre aux exploitants français et à leurs fabricants l’ensemble des éléments nécessaires pour recenser les équipements concernés.

L’ASN assure un suivi régulier de ce dossier, notamment afin de déterminer les conditions du redémarrage des fabrications pour les installations nucléaires françaises.

L’ASN et plusieurs de ses homologues étrangères réaliseront une inspection multinationale chez JSW au premier semestre 2023.

En savoir plus

Date de la dernière mise à jour : 27/01/2023