L’ASN présente ses positions en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection en France et à l’international

Publié le 15/12/2010 à 11:18

Note d'information

 

Le Président de l’ASN, André-Claude Lacoste, a participé le 2 décembre 2010, aux 4èmes rencontres parlementaires sur l’énergie nucléaire organisées par les députés Christian Bataille et Jean-Claude Lenoir, sur le thème : « Le nucléaire français : une excellence à préserver, des défis à relever ».

 

Deux sessions ont structuré les débats : « Le nucléaire français, une excellence à préserver » et « Le nucléaire français, des défis à relever ».

 

André-Claude Lacoste a présenté le point de vue de l’ASN sur la sûreté nucléaire et la radioprotection en France et à l’international. Il a rappelé le périmètre de contrôle de l’ASN et souligné l’importance de l’investissement de l’ASN dans le domaine médical, d’abord dans le secteur de la radiothérapie et ensuite dans le secteur de l’imagerie médicale qui peut exposer les patients à des doses considérables.

 

André-Claude Lacoste a également signalé l’avancée en matière de transparence de l’ASN avec notamment la publication des lettres de suite d’inspection, dans l’ensemble de ses secteurs d’intervention, et des avis de l’IRSN. Il a ajouté que « le principe de transparence a pour corollaire une attitude d’ouverture et interrogative à laquelle l’ASN est attachée ». Dans le même ordre, il a souligné que « l’indépendance de l’ASN vis-à-vis des exploitants est acquise depuis longtemps », et que le nouveau statut de l’ASN lui garantit l’indépendance vis-à-vis du gouvernement.

 

Concernant l’international, André-Claude Lacoste s’est prononcé pour l’harmonisation des règles de sûreté. Il a précisé que « la sûreté nucléaire ne constitue pas un objet de compétition : ce doit être un bien commun mondial. La responsabilité individuelle et collective des grandes Autorités de sûreté et des industriels est engagée. » André-Claude Lacoste s’est exprimé en faveur d’un système « dans lequel les Autorités nationales seront de plus en plus cohérentes et harmonisées, tout en continuant d’exercer leurs responsabilités dans un cadre national ». Enfin, il a rappelé la contribution de l’Autorité au développement des actions des associations comme WENRA (l’association des responsables des Autorités de sûreté nucléaire d’Europe de l’Ouest) ou encore HERCA (l’association des responsables des Autorités européennes compétentes en radioprotection).

 

Consulter le programme de la journée : http://www.agoraeurope.com/colloque-160.html?4i3u

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021