Arrêt pour troisième visite décennale du réacteur n° 3 de la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme)

Publié le 21/09/2012

Le réacteur n°3 de la centrale nucléaire du Tricastin a été arrêté pour effectuer sa troisième visite décennale, du 28 avril au 9 septembre 2012.

Les principales activités réalisées à l'occasion de cet arrêt et contrôlées par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivantes :

  • épreuves hydrauliques du circuit primaire principal et des trois circuits secondaires principaux précédées d’un programme important de contrôles sur les organes de robinetterie et les tuyauteries ;
  • épreuve de l’enceinte du bâtiment réacteur ;
  • contrôle décennal de la cuve du réacteur ;
  • intégration d’un nombre important de modifications contribuant à l’amélioration de la sûreté.

Pendant cet arrêt, l'ASN a procédé à quatre inspections inopinées et une inspection annoncée qui portaient notamment sur le respect des exigences relatives :

  • au contrôle d’absence de fuite sur le circuit primaire principal pendant l’épreuve hydraulique de ce circuit,
  • au traitement des résultats des contrôles non destructifs réalisés sur des matériels importants pour la sûreté ;
  • aux spécifications techniques d'exploitation ;
  • à la radioprotection en termes de balisage, d'affichage d'informations radiologiques et de respect des conditions d'accès aux chantiers ;
  • au risque d’incendie ;
  • au respect de la réglementation en matière d'équipements sous pression nucléaires.

Un événement significatif pour la sûreté portant sur le non-respect des spécifications techniques d’exploitation dû à l'indisponibilité d'un matériel nécessaire lors d'un essai périodique a été déclaré et classé au niveau 1 de l’échelle INES. Six événements significatifs pour la sûreté liés aux activités réalisées au cours de cet arrêt ont été déclarés et classés au niveau 0 de l’échelle INES et deux événements significatifs concernant la radioprotection ont été également déclarés lors de cet arrêt et classés au niveau 0 de l’échelle INES.

L'ASN considère que les épreuves hydrauliques du circuit primaire principal et des trois circuits secondaires principaux, que l’épreuve enceinte du bâtiment réacteur ainsi que les activités de contrôle de la cuve du réacteur se sont déroulées de façon satisfaisante.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné le 31 août 2012 son accord au redémarrage pour un cycle (11 mois environ) du réacteur n°3 de la centrale nucléaire du Tricastin.

D’ici à six mois, EDF adressera à l’ASN et aux ministres chargés de la sûreté nucléaire un rapport comportant les conclusions du réexamen de sûreté de ce réacteur. L’ASN analysera ce rapport et prendra position en 2013 sur la poursuite d’exploitation du réacteur n°3 de la centrale nucléaire du Tricastin.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 28/04/2012

Date de redémarrage : 09/09/2012