Arrêt pour quatrième visite décennale du réacteur 2

Publié le 05/08/2021

Le réacteur 2 de la centrale nucléaire du Tricastin a été arrêté pour réaliser sa quatrième visite décennale le 6 février 2021. Il a redémarré et atteint à nouveau sa puissance nominale le 31 juillet 2021. Cette visite décennale est l’une des étapes de son quatrième réexamen périodique, qui conduira l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) à se prononcer sur les conditions de sa poursuite de fonctionnement.

Les principales activités réalisées par l’exploitant à l’occasion de cet arrêt et contrôlées par échantillonnage par l’ASN ont été les suivantes :

  • les opérations de maintenance préventive et de contrôle des matériels, dont la cuve du réacteur, les générateurs de vapeur, les organes de robinetterie, les tuyauteries, les pompes, les groupes électrogènes de secours à moteur diesel, les systèmes électriques et de contrôle-commande,
  • la résorption des écarts de conformité,
  • l’intégration de diverses modifications visant à améliorer la sûreté des installations,
  • la réalisation de la requalification complète, comprenant une épreuve hydraulique, du circuit primaire principal,
  • la réalisation des requalifications complètes, comprenant une épreuve hydraulique, des trois circuits secondaires principaux,
  • l’épreuve de l’enceinte du bâtiment réacteur,
  • le renouvellement d’une partie du combustible.

Pendant cet arrêt, l’ASN a procédé à 5 jours d’inspection sur site, portant sur la résorption des écarts et la réalisation des opérations de maintenance. De plus, l’ASN a mené plusieurs inspections thématiques en lien avec l’arrêt et le quatrième réexamen périodique du réacteur. Enfin, l’ASN a procédé au contrôle d’absence de fuite sur le circuit primaire principal pendant l’épreuve hydraulique de ce circuit.

Durant l’arrêt, 9 événements significatifs pour la sûreté et 2 événements significatifs pour la radioprotection ont été déclarés par l’exploitant à l’ASN, tous classés au niveau 0 sur l'échelle INES.

L'ASN considère que les épreuves hydrauliques du circuit primaire principal et des circuits secondaires principaux, l’épreuve de l’enceinte du bâtiment réacteur ainsi que les activités de contrôle de la cuve du réacteur ont mis en évidence des résultats satisfaisants.

Après examen des résultats de contrôle et des travaux effectués pendant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné le 16 juillet 2021, en application de sa décision n° 2014-DC-0444 du 15 juillet 2014, son accord au redémarrage du réacteur 2 de la centrale nucléaire du Tricastin.

Avant le 18 novembre 2021, EDF adressera au ministre chargé de la sûreté nucléaire et à l’ASN un rapport comportant les conclusions du réexamen périodique de ce réacteur, et qui comprendra notamment les éléments spécifiques à ce réacteur. L’ASN l’analysera et prendra position sur les modalités de la poursuite de l’exploitation du réacteur.

Cette prise de position complètera, pour le réacteur 2 de la centrale nucléaire du Tricastin, la décision de l’ASN du 23 février 2021 relative aux conditions de la poursuite de fonctionnement des réacteurs de 900 MWe d’EDF, au-delà de leur quatrième réexamen périodique. Cette décision, qui portait sur les aspects communs à tous les réacteurs de 900 MWe, ouvrait la perspective d’une poursuite de fonctionnement de ces réacteurs.

En savoir plus

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 06/02/2021

Date de redémarrage : 31/07/2021