Arrêt pour maintenance et renouvellement partiel du combustible du réacteur 3

Publié le 11/07/2019

Le réacteur 3 de la centrale nucléaire du Bugey a été arrêté, pour maintenance et renouvellement partiel du combustible, du 23 mars au 28 juin 2019.

Les principales activités réalisées à l'occasion de cet arrêt et contrôlées, par sondage, par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivantes :

  • la mise en œuvre de modifications matérielles relatives aux dispositions vis-à-vis des situations climatiques de type « grands chauds » ;
  • la correction d’écarts de conformité affectant le maintien de gaines électriques ;
  • le traitement d’un écart de conformité affectant un des circuits d’alimentation en eau froide du réacteur ;
  • le contrôle puis le remplacement de vis des équipements des internes inférieurs de la cuve du réacteur ;
  • le remplacement de flexibles équipant l’un des deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel ;
  • le contrôle de la conformité d’ancrages et de supports de tuyauteries et le cas échéant leur remise en conformité ;
  • la réalisation des requalifications complètes des trois boucles des circuits secondaires principaux du réacteur consistant en des contrôles des tuyauteries et des organes de robinetterie et de sécurité de ces circuits, puis en leur épreuve hydraulique.

L'ASN a procédé à plusieurs inspections en lien avec cet arrêt de réacteur :

  • une inspection, quelques semaines avant l’arrêt du réacteur, sur le programme des opérations de maintenance programmées qui visait à s’assurer, par sondage, de la bonne préparation de certaines opérations de maintenance ;
  • quatre inspections de chantiers inopinées qui avaient pour objet de contrôler, par sondage, la qualité des interventions de maintenance réalisées lors de l’arrêt du réacteur ;
  • une inspection dédiée à la réalisation de l’épreuve hydraulique des boucles 2 et 3 des circuits secondaires principaux du réacteur ;
  • une inspection préalable aux opérations de redémarrage du réacteur qui visait à s’assurer, par sondage, que certaines opérations de maintenance ont été réalisées conformément aux dispositions, relatives aux activités importantes pour la protection (AIP), de l’arrêté du 7 février 2012 fixant les règles générales relatives aux installations nucléaires de base.

Au cours de cet arrêt, l’exploitant a déclaré à l’ASN quatre événements significatifs pour la sûreté classés au niveau 0 sur l’échelle INES et un événement significatif pour la radioprotection classé au niveau 0 sur l’échelle INES.

Après examen, à l’occasion des inspections détaillées ci-avant, des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l’arrêt du réacteur 3, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné le 21 juin 2019 son accord au redémarrage de ce réacteur.

En savoir plus :

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 23/03/2019

Date de redémarrage : 28/06/2019