Arrêt pour maintenance et renouvellement du combustible du réacteur 1

Publié le 23/09/2020

Le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Civaux a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 14 mars 2020 au 21 septembre 2020.

Les principaux chantiers réalisés à l’occasion de cet arrêt et contrôlés par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • les opérations de déchargement et de rechargement du combustible ;
  • les opérations de revêtement du béton de l’enceinte de confinement par de la peau composite ;
  • les opérations de maintenance d’un groupe électrogène de secours ;
  • le remplacement de l’hydraulique d’une pompe du circuit primaire principal ;
  • le remplacement de deux pompes du système d’alimentation de secours des générateurs de vapeur ;
  • la maintenance et le contrôle de divers matériels et organes de robinetterie.

Pendant cet arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a procédé à trois inspections, dont une à distance pendant la période de crise sanitaire. La première inspection concernait la gestion des écarts de conformité. La seconde inspection concernait le contrôle de la mise en œuvre des modifications des installations pendant l’arrêt. La troisième inspection concernait le contrôle de la bonne application des dispositions de sûreté dans la gestion de la maintenance et dans l’instruction des plans d’actions relatifs à cet arrêt.

Neuf événements significatifs pour la sûreté ont été déclarés au cours de l’arrêt, dont un classé au niveau 1 de  l’échelle INES. Ce dernier est relatif à la détection tardive de l’absence d’étanchéité de l’une des portes d’un sas d’accès au bâtiment réacteur permettant le confinement des substances radioactives en cas d’accident.

À l’issue de l’arrêt et au vu des événements significatifs déclarés, l’ASN considère que, malgré un retard de plus de trois mois par rapport au planning initial en raison de la crise sanitaire, les opérations de maintenance ont été globalement maîtrisées et que la gestion des écarts a été satisfaisante. Cependant, l’exploitant doit renforcer la rigueur des opérations de conduite et de maintenance en ce qui concerne la troisième barrière de confinement.

En matière de radioprotection, trois événements significatifs pour la radioprotection classés au niveau 0 de  l’échelle INES ont été déclarés au cours de l’arrêt. Ils mettent en évidences des faiblesses en matière de culture de radioprotection qui devront être comblées dans la perspective des arrêts à venir en 2021.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné le 4 septembre 2020 son accord au redémarrage pour un cycle du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Civaux.

En savoir plus

Publié le 23/09/2020

Centrale nucléaire de Civaux Réacteurs de 1450 MWe - EDF

Porte d’un sas d’accès au bâtiment réacteur non étanche

Le 10 septembre 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire de Civaux a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à l’inétanchéité du bâtiment réacteur à la suite d’une opération de maintenance. Il a complété sa déclaration le 16 septembre.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 14/03/2020

Date de redémarrage : 21/09/2020