Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 3

Publié le 29/10/2007

Le réacteur n° 3 de la centrale nucléaire de Blayais a été arrêté, pour maintenance et rechargement en combustible, du 8 septembre au 3 octobre 2007.
 
Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • contrôle des tubes des générateurs de vapeur et bouchage préventif des tubes présentant des signes d'usure;  1
  • contrôle de la plaque de partition du générateur de vapeur n°2.  2

Pendant cet arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a procédé à 2 inspections qui portaient sur des chantiers de maintenance et des interventions de contrôle dans le bâtiment réacteur sur différents organes de robinetterie importants pour la sécurité du circuit primaire principal. 
 
L'arrêt a été marqué par la surveillance des défauts sur la plaque de partition du générateur de vapeur n°2 identifiés lors de l'arrêt précédent, dont l'origine est attribuée à un phénomène de corrosion sous contrainte. L'analyse des contrôles réalisés sur les défauts ne remettent pas en cause la tenue de la plaque de partition pour le prochain cycle de fonctionnement du réacteur. L'Autorité de sûreté nucléaire a demandé à l'exploitant de réaliser un nouveau contrôle au cours du prochain arrêt.
 
Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 1er octobre 2007 son accord au redémarrage du réacteur n° 3 de la centrale nucléaire de Blayais.
 
  
__________________________

 (1) Les réacteurs à eau sous pression de 900 MWe comportent trois générateurs de vapeur. Un générateur de vapeur est un échangeur thermique entre l'eau du circuit primaire, portée à haute température et pression élevée dans le coeur du réacteur, et l'eau du circuit secondaire, qui se transforme en vapeur et alimente la turbine. Il comporte plusieurs milliers de tubes en forme de U.
(2) La plaque de partition sépare les zones d'entrée et de sortie de l'eau du circuit primaire dans la partie inférieure des générateurs de vapeur. Ce contrôle, qui est effectué en application du programme national établi par EDF, répond aux exigences de l'ASN formulées dans la décision relative au suivi en service des zones en alliage Inconel 600 sensibles au phénomène de corrosion sous contrainte.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 08/09/2007

Date de redémarrage : 03/10/2007