Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 3

Publié le 25/09/2017

Le réacteur n° 3 de la centrale nucléaire de Gravelines a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 24 juin au 12 août 2017.

Les principales activités réalisées par l’exploitant à l’occasion de cet arrêt et contrôlées par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivantes :

  • le déchargement et rechargement du combustible ;
  • la maintenance et le contrôle de divers matériels et organes de robinetterie ;
  • le contrôle de conformité au plan des ancrages des vases d'expansion des circuits de refroidissement des diesels de secours ;
  • le contrôle de la conformité aux plans des ancrages des tuyauteries d’eau brute secourue.

Pendant cet arrêt, l’ASN a procédé à 2 inspections inopinées. Ces inspections ont permis de vérifier, sur les chantiers inspectés, le respect par EDF et ses prestataires des dispositions réglementaires relatives à la radioprotection, à l’assurance de la qualité, ainsi qu’au contrôle et à la surveillance des interventions. Les inspecteurs ont ainsi fait des demandes portant notamment sur :

  • la traçabilité et l’analyse des écarts ainsi que sur la mise en place d’actions correctives et de contre-expertises adéquates ;
  • la fiabilité et la complétude des informations communiquées à l’ASN ;
  • la gestion du colisage et de l’entreposage dans le bâtiment réacteur ;
  • le respect des règles de radioprotection ;
  • la perte d’intégrité de la sectorisation incendie.

A la suite de ces visites, l’ASN a établi un courrier reprenant l’ensemble de ces demandes.

Un événement significatif pour la sûreté, classé au niveau 1 de l’échelle INES, a été déclaré par l’exploitant à l’ASN. Il concernait la non-conformité de supports sur des tuyauteries du circuit d’eau brute secourue.

Hormis les problèmes de qualité de certains documents transmis par l’exploitant, qui ont nécessité des demandes de compléments, l’Autorité de sûreté nucléaire estime que l’arrêt du réacteur n° 3 s’est déroulé de manière globalement satisfaisante. Après examen des résultats de contrôle et des travaux effectués pendant cet arrêt, l’ASN a donné le 4 août 2017, en application de la décision n° 2014-DC-0444 du 15 juillet 2014, son accord au redémarrage du réacteur n° 3 de la centrale nucléaire de Gravelines.

En savoir plus :

Publié le 24/08/2017

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Non-conformité de supports sur des tuyauteries du circuit d’eau brut secourue

Le 1er août 2017, l’exploitant de la centrale nucléaire de Gravelines a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un évènement significatif pour la sûreté relatif à la non-conformité de supports sur des tuyauteries du circuit d’eau brute secourue.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 24/06/2017

Date de redémarrage : 12/08/2017