Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 3

Publié le 19/04/2006

Le réacteur n° 3 de la centrale nucléaire de Gravelines a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 4 mars au 5 avril 2006.

Les principaux chantiers réalisés par l'exploitant à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • le contrôle des tubes des générateurs de vapeur1 et le bouchage préventif des tubes présentant des signes d'usure ;
  • le contrôle de gros composants de robinetterie (clapets) du circuit primaire du réacteur ;
  • le contrôle de certaines connexions de raccordement électrique qualifiées aux conditions accidentelles et susceptibles de présenter des défauts d'isolement.

Un événement significatif pour la sûreté a été classé au niveau 1 de l'échelle INES. Il concerne une anomalie au niveau du circuit d'injection de sécurité2 depuis l'arrêt de 2005 (Lire l'avis d'incident).

Pendant cet arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a procédé à 2 journées d'inspection.
Consulter les lettres de suite d'inspection.

Les inspections ont porté sur :

  • le contrôle de l'accès au chantier de contrôle des tubes des générateurs de vapeur et de bouchage préventif des tubes présentant des signes d'usure ;
  • la surveillance des travaux de robinetterie ;
  • les dispositions d'assurance-qualité, la gestion des déchets et la radioprotection sur divers chantiers en zone contrôlée ;
  • le respect des règles de sécurité sur des chantiers nécessitant l'usage d'échafaudages.

L'Autorité de sûreté nucléaire estime que cet arrêt s'est correctement déroulé.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné, le 31 mars 2006, son accord au redémarrage du réacteur n° 3 de la centrale nucléaire de Gravelines.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 04/03/2006

Date de redémarrage : 05/04/2006