Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 2

Publié le 19/07/2005

Le réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Gravelines a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 11 juin 2005 au 16 juillet 2005.

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • le contrôle et la réparation de certains coffrets de raccordement électrique qualifiés aux conditions accidentelles et susceptibles de présenter des défauts d'isolement ;
  • le contrôle et le recalage des dispositifs anti-débattement du circuit primaire principal1 ;
  • le contrôle des tirants anti-sismiques de maintien des équipements du couvercle de cuve2;
  • la maintenance de la robinetterie.

Pendant cet arrêt, l'ASN a procédé à deux inspections inopinées.
Consulter les lettres de suite d'inspection.

Elles ont porté sur :

  • le respect des dispositions d'assurance qualité à l'occasion du contrôle par gammagraphie et de la visite d'organes de robinetterie,
  • l'inventaire et la vérification des assemblages combustible et des grappes de commande3 avant le rechargement,
  • le contrôle de la surface sur laquelle repose le joint du couvercle de cuve,
  • le contrôle des activités liées à la baisse du niveau d'eau dans le circuit primaire en vue de la réalisation des activités de maintenance,
  • le respect des dispositions de radioprotection sur divers chantiers en zone contrôlée.

L'ASN estime que cet arrêt s'est correctement déroulé.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'ASN a donné, le 8 juillet 2005, son accord au redémarrage du réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Gravelines.

1 Ces dispositifs ont pour fonction de limiter les déplacements des composants et des tuyauteries primaires lors d'un séisme ou d'une rupture de tuyauterie.
2 Ces tirants ont pour rôle de maintenir les équipements du couvercle de cuve en cas de séisme. Un déréglage pourrait entraîner l'apparition de jeux préjudiciables en cas de séisme.
3 Les grappes de commande permettent de contrôler la réaction nucléaire dans le coeur du réacteur. Ces grappes contiennent des matériaux qui absorbent les neutrons.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 11/06/2005

Date de redémarrage : 16/07/2005