Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 2

Publié le 19/07/2006

Le réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Gravelines a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 20 mai au 9 juillet 2006.

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • le contrôle des tubes des générateurs de vapeur1 ;
  • la ré-épreuve des circuits secondaires principaux. La réglementation en matière d'équipements sous pression impose que, tous les dix ans, les circuits secondaires principaux fassent l'objet d'une requalification, incluant une visite complète et une épreuve hydraulique. Ces épreuves consistent à soumettre ces circuits à une pression de 89,8 bars pour une pression normale de fonctionnement de 74,8 bars. Elles ont eu lieu les 17 et 20 juin 2006 ;.
  • le contrôle et le recalage des dispositifs anti-débattement du circuit primaire principal. Ces dispositifs ont pour fonction de limiter les déplacements des composants et des tuyauteries primaires lors d'un séisme ou de sollicitations accidentelles ;
  • le contrôle de gros composants de robinetterie (clapets) du circuit primaire du réacteur ;
  • le contrôle de certaines connexions de raccordement électrique qualifiées aux conditions accidentelles et susceptibles de présenter des défauts d'isolement.

Pendant cet arrêt, l'ASN a procédé à 3 journées d'inspection (Consulter la lettre de suite d'inspection). Les inspections ont porté sur :

  • le changement des filtres puisards du circuit d'injection d'eau de sécurité2 ;
  • la surveillance des travaux de robinetterie ;
  • les dispositions d'assurance-qualité, la gestion des déchets et la radioprotection sur divers chantiers en zone contrôlée ;
  • les locaux de la salle des machines.

L'Autorité de sûreté nucléaire estime que cet arrêt s'est correctement déroulé.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné, le 3 juillet 2006, son accord au redémarrage du réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Gravelines. 


1 Les réacteurs à eau sous pression de 900 MWe comportent trois générateurs de vapeur. Un générateur de vapeur est un échangeur thermique entre l'eau du circuit primaire, portée à haute température et pression élevée dans le coeur du réacteur, et l'eau du circuit secondaire, qui se transforme en vapeur et alimente la turbine. Il comporte plusieurs milliers de tubes en forme de U.

2 Le circuit d'injection d'eau de sécurité (RIS) permet, en cas d'accident comme par exemple une fuite importante du circuit primaire du réacteur, d'introduire dans ce circuit de l'eau borée sous haute pression afin d'étouffer la réaction nucléaire et d'assurer le refroidissement du coeur.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 20/05/2006

Date de redémarrage : 09/07/2006