Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n°2

Publié le 26/04/2005

Le réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 25 décembre 2004 au 17 mars 2005.

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt, et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire, ont été les suivants :

  • le remplacement des 3 générateurs de vapeur :

    - Les générateurs de vapeur permettent le transfert de chaleur de l'eau du circuit primaire chauffée par le combustible nucléaire vers l'eau du circuit secondaire, qui se transforme alors en vapeur et entraîne le turbo-alternateur qui produit l'électricité.

    - Un générateur de vapeur se présente sous la forme d'un cylindre de 20 mètres de haut pesant 320 tonnes et est soumis à de fortes contraintes mécaniques et thermiques pouvant entraîner des phénomènes localisés de corrosion.

    - Le réacteur n°2 est le 3ème réacteur du site à avoir ses générateurs de vapeur remplacés.
  • L'épreuve des circuits secondaires principaux :

    - La réglementation en matière d'équipements sous pression impose que tous les dix ans, les circuits secondaires principaux fassent l'objet d'une requalification, incluant une visite complète et une épreuve hydraulique. Ces épreuves consistent à soumettre ces circuits à une pression de 90 bars, et constituent un test global de résistance. Elles ont été réalisées les 14, 17 et 24 février 2005. La requalification des circuits a été prononcée par procès verbal du 16 mars 2005.

    - Un événement significatif pour la sûreté a été classé au niveau 1 de l'échelle INES. Il concerne une sortie du domaine d'exploitation du réacteur prévu par les spécifications techniques d'exploitation, lors de la réalisation d'un essai de vérification de la régulation des niveaux des générateurs de vapeur à basse puissance au redémarrage du réacteur.

Lire l'avis d'incident.

Pendant cet arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a procédé à 4 inspections inopinées. Ces inspections ont notamment porté sur :

  • le contrôle des opérations de remplacement des générateurs de vapeur (usinage et soudage des tuyauteries primaires, manutention des générateurs de vapeur…) ;
  • le contrôle des opérations de déchargement du combustible ;
  • la surveillance des travaux de robinetterie (remplacements de clapets, visites internes de robinets…).

Consulter la lettre de suite d'inspection.

L'Autorité de sûreté nucléaire estime que l'arrêt s'est déroulé de manière satisfaisante sans aléa majeur.

Après examen des résultats de contrôle et des travaux effectués pendant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 15 mars 2005 son accord au redémarrage du réacteur n°2 de la centrale de Dampierre-en-Burly.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 25/12/2004

Date de redémarrage : 17/03/2005