Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 1

Publié le 24/08/2005

Le réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Civaux a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 14 mai au 8 juillet 2005.

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire ont été les suivants :

  • requalification décennale des quatre circuits secondaires principaux conformément à l'arrêté du 10 novembre 1999. Ces requalifications comprennent notamment une visite complète des appareils et une épreuve hydraulique à 108 bars ;
  • contrôle des tubes des générateurs de vapeur1 avec, si nécessaire, bouchage des tubes présentant des signes d'usure. Il est à noter qu'aucun tube n'a été obturé lors de cet arrêt ;
  • contrôle et remise en état de plusieurs coffrets de raccordement électrique situés à l'intérieur du bâtiment du réacteur. Ces travaux s'inscrivent dans le cadre du traitement de l'incident générique, déclaré le 9 avril 2004 et classé au niveau 2 de l'échelle INES (lire le communiqué de presse) ;
  • contrôle et recalage des dispositifs anti-débattement du circuit primaire principal. Ces dispositifs ont pour fonction de limiter les déplacements des composants et des tuyauteries primaires lors d'un séisme ou d'une rupture de tuyauterie.

Pendant cet arrêt, l'ASN a procédé à 4 inspections de chantiers. Ces inspections ont notamment porté sur :

  • la maintenance de la machine de chargement du combustible ;
  • les opérations de déchargement du combustible ;
  • la mise en place de capteurs de déformation du parement sur la paroi interne du bâtiment réacteur ;
  • les fixations du groupe motopompe du circuit d'injection de sécurité.

En outre trois inspections ont été réalisées à l'occasion de l'arrêt du réacteur :

  • une inspection réactive s'est déroulée en début d'arrêt à la suite du non-respect de la pression autorisée dans le circuit primaire principal ;
  • une inspection sur le thème "radioprotection - propreté radiologique" s'est déroulée les 8 et 9 juin 2005. Elle a été l'occasion d'examiner l'organisation du site en matière de radioprotection et les objectifs de propreté radiologique pour l'arrêt en cours ;
  • une inspection sur le thème « maintenance des générateurs de vapeur » s'est déroulée le 26 mai 2005. Elle a permis de contrôler la qualité de la réalisation des opérations de maintenance des générateurs de vapeur et de la surveillance exercée par l'exploitant.

Consulter les lettres de suite d'inspection.

Outre les chantiers évoqués précédemment, l'ASN retient de cet arrêt certains aléas techniques et organisationnels, ainsi qu'un conflit social touchant essentiellement les agents de conduite, qui ont conduit à un dépassement de l'ordre de 3 semaines de la durée initialement prévue de l'arrêt, sans conséquence pour la sûreté.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 8 juillet 2005 son accord au redémarrage du réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Civaux.


1Les réacteurs à eau sous pression de 1450 MWe comportent quatre générateurs de vapeur. Un générateur de vapeur est un échangeur thermique entre l'eau du circuit primaire, portée à haute température et pression élevée dans le coeur du réacteur, et l'eau du circuit secondaire, qui se transforme en vapeur et alimente la turbine. Il comporte plusieurs milliers de tubes en forme de U.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 14/05/2005

Date de redémarrage : 08/07/2005