Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur 2

Publié le 09/10/2015

Le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Golfech a été arrêté pour visite partielle, du 1er août au 4 octobre 2015.

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été :

  • les opérations de déchargement et de rechargement du combustible ;
  • la requalification complète du circuit d’eau de refroidissement du réacteur à l’arrêt ;
  • le remplacement du moteur de l’un des quatre groupes motopompes primaires ;
  • la visite complète d’une pompe du circuit d’injection de sécurité ;
  • le contrôle des tubes des générateurs de vapeur ;
  • l’intégration de modifications contribuant à l’amélioration de la sûreté ;
  • de nombreux travaux de maintenance sur les circuits et leurs équipements.

Pendant cet arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a procédé à deux jours d’inspections de chantiers. Ces inspections portaient sur des chantiers de maintenance et des interventions de contrôle dans le bâtiment réacteur et le bâtiment des auxiliaires nucléaires. Elle a permis d’examiner les conditions de sûreté et de radioprotection des opérations.

Par ailleurs, au cours de l’arrêt, l’ASN a mené plusieurs inspections sur les thèmes de l’intervention en zone contrôlée, une surveillance d’un organisme agrée par l’Etat pour les requalifications d’équipements sous pression nucléaires (Lien vers INSNP-BDX-2015-1209)et deux inspections menées au titre de l’inspection du travail.

Quatre événements significatifs pour la sûreté classés au niveau 0 de l’échelle INES, et un événement significatif classé au niveau 1, liés aux activités réalisées au cours de l’arrêt, ont été déclarés.

L’ASN considère que cet arrêt s’est globalement bien déroulé, notamment en ce qui concerne les opérations de requalification du circuit de refroidissement du réacteur à l’arrêt, incluant une épreuve hydraulique du circuit. Ces opérations de requalifications se sont déroulées sans difficultés majeures.

En matière de maintenance, l’ASN considère que la préparation et la réalisation des activités importantes s’est bien déroulée. Toutefois des non qualités de maintenance ponctuelles liées à des pièces de rechange défectueuses ont pu être observés.

En matière de sûreté, l’ASN a noté des difficultés dans les phases d’arrêt et de redémarrage du réacteur liées à des aléas techniques et des écarts au cours d’opérations d’exploitation courantes.

Concernant la radioprotection, l’ASN a constaté que la dosimétrie collective avait été maîtrisée.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 18 septembre 2015 son accord au redémarrage du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Golfech.

En savoir plus

Consulter les lettres de suite d'inspection :

 
Consulter l'avis d'incident  

Publié le 18/09/2015

Centrale nucléaire de Golfech Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Indisponibilité de la ventilation du bâtiment des auxiliaires nucléaires (BAN)

Le 1er septembre 2015, l’exploitant de la centrale nucléaire de Golfech a déclaré à l’ASN un événement significatif relatif à l’arrêt de la ventilation du bâtiment des auxiliaires nucléaires (BAN) pendant une durée supérieure à celle prescrite par les règles générales d’exploitation (RGE).

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 01/08/2015

Date de redémarrage : 04/10/2015