Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur 2

Publié le 13/02/2018

Le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Gravelines a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 30 septembre 2017 au 5 janvier 2018.

Les principales activités réalisées par l’exploitant à l’occasion de cet arrêt et contrôlées par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivantes :

  • le déchargement et rechargement du combustible ;
  • la maintenance et le contrôle de divers matériels et organes de robinetterie ;
  • l’achèvement des modifications liées au dossier « Grands Chauds[1] » ;
  • le contrôle de conformité au plan des ancrages des vases d’expansion des circuits de refroidissement des diesels de secours ;
  • le contrôle de la conformité aux plans des ancrages de plusieurs circuits.

Pendant cet arrêt, l’ASN a procédé à 3 inspections inopinées. Ces inspections ont permis de contrôler, sur les chantiers inspectés, le respect par EDF et ses prestataires des dispositions réglementaires relatives à la radioprotection, à la prévention du risque d’incendie, à l’assurance de la qualité, ainsi qu’au contrôle et à la surveillance des interventions.

A la suite de ces visites, l’ASN a établi un courrier reprenant l’ensemble de ses demandes.

Trois événements significatifs pour la sûreté classés au niveau 1 de l’échelle INES ont été déclarés par l’exploitant à l’ASN. Le premier concerne la répétition d’une indisponibilité partielle du circuit de refroidissement à l’arrêt. Le deuxième concerne un non-respect des règles générales d’exploitation.  Le troisième concerne la non-conformité de supports sur des tuyauteries du circuit de contrôle volumétrique et du circuit d’échantillonnage nucléaire. Cet événement, précédemment déclaré pour les réacteurs 1, 3 et 5, a été complété pour intégrer la situation du réacteur 2.

Cet arrêt a été marqué par la survenance de plusieurs aléas techniques liés à des non qualités dans la maintenance ou l’exploitation, dont le traitement a fait l’objet d’un suivi par l’ASN.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués pendant cet arrêt, l’ASN a donné le 21 décembre 2017, en application de la décision n° 2014-DC-0444 du 15 juillet 2014, son accord au redémarrage du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Gravelines.

En savoir plus :

Publié le 18/10/2017

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Indisponibilité partielle du circuit de refroidissement du réacteur à l’arrêt

Le 5 octobre 2017, l’exploitant de la centrale nucléaire de Gravelines a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un évènement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité partielle du circuit de refroidissement du réacteur à l’arrêt (RRA).

Publié le 12/10/2017

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Non-respect des spécifications techniques d’exploitation

Le 9 octobre 2017, l’exploitant de la centrale nucléaire de Gravelines a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un évènement significatif pour la sûreté relatif au non-respect d’une prescription particulière des spécifications techniques d’exploitation.

Publié le 24/08/2017

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Non-conformité de supports sur des tuyauteries du circuit d’eau brut secourue

Le 1er août 2017, l’exploitant de la centrale nucléaire de Gravelines a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un évènement significatif pour la sûreté relatif à la non-conformité de supports sur des tuyauteries du circuit d’eau brute secourue.

    

[1] Les modifications consistent d’une part à décliner, dans les règles générales d’exploitation, le nouveau référentiel de sûreté des réacteurs du palier CPY issu des études menées dans le cadre de la réévaluation des températures d’air extérieur et d’eau de la source froide, dénommé référentiel « Grands Chauds » et d’autre part à mettre en œuvre des modifications matérielles des installations destinées à augmenter leur résistance aux températures élevées.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 30/09/2017

Date de redémarrage : 05/01/2018