Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur 1

Publié le 04/10/2018

Le réacteur 1 de la centrale nucléaire du Blayais a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 30 juin au 7 septembre 2018.

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • les opérations de déchargement et de rechargement du combustible ;
  • la requalification décennale des circuits secondaires principaux ;
  • le remplacement de cannes chauffantes du pressuriseur [1] ;
  • l’intégration de modifications contribuant à l’amélioration de la sûreté ;
  • la maintenance et le contrôle de divers matériels et organes de robinetterie.

Pendant cet arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a procédé à trois inspections de chantiers.

Au cours de l’arrêt, l’exploitant a déclaré à l’ASN :

  • deux événements significatifs pour la sûreté classés au niveau 1 de l’échelle INES relatifs d’une part à une non qualité de maintenance ayant affecté une pompe du circuit de contrôle volumétrique et chimique  et d’autre part à l’indisponibilité partielle de la fonction extraction d’iode du système de ventilation du bâtiment combustible (BK) ;
  • huit événements significatifs pour la sûreté classés au niveau 0 de l’échelle INES ;
  • deux événements significatifs pour la radioprotection classés au niveau 0 de l’échelle INES.

L’ASN considère que cet arrêt s’est globalement bien déroulé, notamment en ce qui concerne la réalisation des épreuves hydrauliques des circuits secondaires principaux. Toutefois, l’ASN constate sur cet arrêt une hausse des  événements significatifs pour la sûreté déclarés à ses services. Cette situation montre que l’exploitant doit améliorer l’analyse de risques et la surveillance des activités réalisées au cours de ses arrêts de réacteur.

En matière de radioprotection, l’exploitant a respecté les objectifs de dosimétrie collective et individuelle qu’il s’était fixés. Quelques écarts dans la tenue des chantiers ont néanmoins été constatés.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 24 août 2018 son accord au redémarrage pour un cycle du réacteur 1 de la centrale nucléaire du Blayais.

 En savoir plus :

Publié le 23/05/2018

Centrale nucléaire du Blayais Réacteurs de 900 MWe - EDF

Non-respect des actions prévues par les règles générales d’exploitation (RGE)

Le 25 avril 2018, l’exploitant de la centrale nucléaire du Blayais a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté portant sur le non-respect des actions prévues par les règles générales d’exploitation (RGE) en cas d’indisponibilité de l’injection de sécurité « haute pression ».

Publié le 23/08/2018

Centrale nucléaire du Blayais Réacteurs de 900 MWe - EDF

Indisponibilité partielle de la fonction d'extraction d'iode

Le 17 août 2018, l'exploitant de la centrale nucléaire du Blayais a déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté portant sur l’indisponibilité partielle de la fonction d’extraction d’iode du système de ventilation du bâtiment combustible du réacteur 1.

___________________________

[1] Le pressuriseur est un réservoir dont la fonction est de contrôler la pression du circuit primaire. En fonctionnement normal, il contient de l’eau en phase liquide et en phase vapeur. Lors du démarrage du réacteur, il est rempli en eau sous forme liquide. La vaporisation d’une partie de cette eau est obtenue par la mise en service de résistances électriques de chauffage appelées « cannes chauffantes ».

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 30/06/2018

Date de redémarrage : 07/09/2018