Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur 1

Publié le 05/12/2014

Le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Civaux a été arrêté, pour maintenance et rechargement en combustible, du 13 juillet au 2 novembre 2014.

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • L’épreuve après dix ans de fonctionnement des circuits secondaires principaux ;
  • Le suivi du remplacement de l’hydraulique et du moteur de deux des quatre groupes motopompes primaires ;
  • Le contrôle des tubes des générateurs de vapeur ;
  • La vérification de la tenue au séisme de divers matériels et organes de robinetterie et leur remise en conformité, si nécessaire ;
  • De nombreux travaux de maintenance sur les circuits et leurs équipements.

Pendant cet arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a procédé à trois jours d’inspection de chantier. Ces inspections portaient sur des chantiers de maintenance et des interventions de contrôle dans le bâtiment réacteur, le bâtiment des auxiliaires nucléaires et dans la salle des machines.

Par ailleurs, au cours de l’arrêt, l’ASN a mené plusieurs inspections sur les thèmes du facteur humain et organisationnel, des systèmes de sauvegarde, de gestion des sources radioactives, des équipements sous pression nucléaire, et sur les organismes agrées ou habilités.

Six événements significatifs pour la sûreté liés aux activités réalisées au cours de l’arrêt ont été déclarés et classés au niveau « 0 » de l’échelle INES.

L’ASN considère que cet arrêt s’est globalement bien déroulé, notamment en ce qui concerne la réalisation de l’épreuve hydraulique des circuits secondaires principaux. Des efforts sont néanmoins attendus sur la gestion des pièces de rechanges afin d’éviter le report d’activités de maintenance. 

Concernant la radioprotection, l’ASN considère que la propreté radiologique des installations est satisfaisante et que des efforts ont été réalisés en ce qui concerne la maîtrise de la dosimétrie collective.

Enfin, en matière de sécurité du personnel, l’ASN note que le nombre d’accidents avec arrêt reste significatif et que des améliorations sont attendues.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 24 octobre 2014 son accord au redémarrage du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Civaux.

    

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 13/07/2014

Date de redémarrage : 02/11/2014