Arrêt pour maintenance et rechargement du combustible du réacteur 2

Publié le 06/09/2021

Le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Chooz a été arrêté pour maintenance et rechargement du combustible le 12 février, pour être de nouveau couplé au réseau électrique le 31 août 2021. Cet arrêt a été marqué par le traitement d’un aléa lié à la découverte d’une corrosion accélérée sur le gainage de certains crayons de combustible.

Outre le renouvellement d’une partie du combustible et la maintenance programmée des installations, les principales activités réalisées par l’exploitant et contrôlées par l’ASN à l’occasion de cet arrêt ont été les suivantes :

  • traitement de l’aléa de corrosion accélérée sur le gainage de crayons de combustible,
  • contrôle de l’étanchéité des assemblages de combustible à la suite du défaut de gainage détecté au cours du cycle précédent (sans lien avec l’aléa précité),
  • contrôles et opération de limitation de l’usure des manchettes thermiques du couvercle de cuve,
  • contrôles non destructifs sur les soudures de liaison des viroles tronconiques des 4 générateurs de vapeur.

Pendant cet arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a procédé à 2 journées d’inspection, dont une à caractère inopiné, et à une inspection du travail. Ces inspections ont porté notamment sur les activités de résorption des écarts de conformité, la maintenance, la surveillance des prestataires, la radioprotection et la maîtrise de la conformité des installations et des référentiels d’exploitation.

Cinq événements significatifs pour la sûreté, en lien avec l’arrêt, ont été déclarés à l’ASN, dont un classé au niveau 1 de l’échelle INES. Un dernier événement significatif pour la sûreté à caractère générique, relatif au phénomène de corrosion accélérée des gaines de combustible, a été déclaré par EDF. Cet événement est classé au niveau 0 de l’échelle INES.

Deux événements significatifs ont enfin été déclarés dans le domaine de la radioprotection, tous deux classés au niveau 0.

Les contrôles réalisés par l’ASN n’ont pas mis en évidence d’anomalie dans la réalisation des opérations de maintenance.

Après examen par sondage des résultats de contrôle et des travaux effectués pendant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné le 13 août 2021, en application de la décision n° 2014-DC-0444 du 15 juillet 2014, son accord au redémarrage du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Chooz. Cet accord a notamment pris en compte la stratégie proposée par EDF concernant la sélection des assemblages de combustible devant constituer le cœur du réacteur, ainsi que les mesures compensatoires proposées par EDF pour maîtriser la cinétique de corrosion des gaines des crayons de combustible.

En savoir plus :

Date de la dernière mise à jour : 13/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 12/02/2021

Date de redémarrage : 03/08/2021