Perte d’une source radioactive de Césium 137

Publié le 10/06/2011

Centre d’explorations isotopiques 35760 Saint-Grégoire

L’Autorité de Sûreté Nucléaire a été informée le 15 avril 2011 par le Centre d’Explorations Isotopiques de Saint-Grégoire (35) de la perte d’une source radioactive de Césium 137 utilisée pour la vérification périodique d’un activimètre.

En médecine nucléaire, l’activité administrée au patient doit être impérativement connue avec précision, que ce soit pour des applications diagnostiques (imagerie médicale) ou thérapeutiques (traitement médical). L’activimètre est un instrument utilisé pour mesurer l’activité de radiopharmaceutiques administrée aux patients. C’est un dispositif médical soumis à une obligation de maintenance et de contrôle de qualité[1].

L’un de ces contrôles consiste à mesurer périodiquement la fidélité de l’activimètre, c’est-à-dire son aptitude à fournir de manière répétée des résultats qui ne varient pas au cours du temps. Le contrôle de cette caractéristique métrologique s’effectue au moyen de sources radioactives de Cobalt 57, de Baryum 133 ou de Césium 137. Ces sources de référence se présentent sous forme de flacon.

En avril 2011, lors de la vérification de l’inventaire des sources radioactives détenues dans l’établissement, le centre a constaté l’absence d’une source radioactive de Césium 137, présentant une activité initiale de 3,5 MBq lors de son acquisition en février 1993 (soit ~ 2,3 MBq début avril 2011).

Après des recherches infructueuses menées par le centre, la source radioactive de Césium 137 semble avoir été évacuée vers la filière d’élimination des déchets conventionnels.

Cette source radioactive ne présente pas dans les conditions normales d’utilisation de risques particuliers pour toute personne se trouvant à proximité immédiate. Il convient en revanche d’éviter toute manipulation et toute tentative d’ouverture du flacon.

Afin d’éviter que ce type d’événement ne se reproduise, le service de médecine nucléaire a renforcé les règles de gestion de ces sources radioactives et les a présentées à l’ensemble du personnel.

Cette perte de source radioactive constitue un événement significatif dans le domaine de la radioprotection et est classé au niveau 1 de l’échelle INES.

 

 

 

[1] ensemble des opérations destinées à évaluer le maintien des performances revendiquées par le fabriquant

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie