Perte d'un colis de boutons d’ascenseurs contaminés conduisant à son évacuation dans une filière inappropriée - Société Federal Express (FEDEX), Zone Entretien – Roissy CDG

Publié le 31/08/2011

Société Federal Express (FEDEX), Zone Entretien 95700 Roissy Charles de Gaulle

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été informée le mercredi 16 août 2011 du déclenchement d'un portique de détection de radioactivité sur le centre de traitement par incinération de GEREP à Mitry-Mory (77290). Ce déclenchement a été provoqué par le passage d'un camion de collecte de déchets spéciaux provenant du site de la société Federal Express (FEDEX) de Roissy-Charles-de-Gaulle.

A la demande de la société FEDEX, le camion venait de procéder à la collecte de déchets chimiques destinés à être traités par incinération. Un colis contenant environ 200 boutons d’ascenseurs contaminés au Cobalt 60 a été collecté par erreur avec ces déchets et a occasionné le déclenchement du portique de détection de la radioactivité du centre de traitement des déchets.

Après analyse de l’évènement, il ressort que le colis appartient à la société MAFELEC (Isère). La société MAFELEC a importé en 2008 des boutons d’ascenseur en provenance d’Inde, qui se sont avérés contaminés au Cobalt 60; cet événement a fait l’objet en 2008 d’une déclaration d’incident de radioprotection classé au niveau 2 de l’échelle INES. Un colis en cours d’expédition par la société FEDEX avait alors été bloqué et mis en sécurité sur son site de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Le colis est resté entreposé au sein de l’entreprise, dans l’attente d’une évacuation dans une filière appropriée.

Des travaux réalisés au cours de l’été au sein de l’entreprise FEDEX ont conduit à déplacer le colis dans une zone inappropriée. Le colis a ensuite été collecté par erreur avec d’autres déchets chimiques vers le centre de collecte de Mitry-Mory. Le portique de détection de la radioactivité a permis de détecter le colis. Ce type de portique est présent à l’entrée de tout centre de déchets en France.

La Cellule Mobile d’Intervention Radiologique (CMIR) du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) de la Seine-et-Marne est intervenue sur place le jour même et a pu rapatrier, après autorisation de l’ASN, le colis vers le site de la société FEDEX de l’aéroport Charles-de-Gaulle. Le colis été mis en sécurité au sein de l’entreprise dans une zone d’entreposage à l’écart de toute zone de travail.

Le débit de dose maximum au contact du colis relevé par la CMIR est de 0,01 milliSievert par heure (mSv/h). Il aurait ainsi fallu rester au contact du colis pendant 100 heures pour atteindre la limite annuelle d’exposition fixée à 1 milliSievert pour le public. Le risque de contamination est par ailleurs écarté, le Cobalt 60 étant noyé dans la masse métallique composant la collerette des boutons. En conséquence, l’évènement n’a pas eu de conséquence sur le public ou les travailleurs.

L’ASN a demandé à la société FEDEX d’évacuer au plus vite le colis dans une filière appropriée.

En raison de la perte d'un colis de matières radioactives, l’ASN classe cet incident au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie