Irradiation d'un doigt d'une expérimentatrice par un faisceau de rayons X

Publié le 09/03/2001

Laboratoire Léon Brillouin 91400 Saclay

Le 6 mars, une expérimentatrice du Laboratoire Léon Brillouin qui travaillait avec un générateur de rayons X a subi une irradiation à un doigt.
 
Le Laboratoire Léon Brillouin est implanté sur le périmètre de l'installation nucléaire de base Orphée qui est un réacteur expérimental du Commissariat à l'Energie Atomique. Ce réacteur est utilisé dans la recherche fondamentale pour la production de neutrons. Les expériences qui sont menées au laboratoire le sont dans les domaines de la physique, de la biologie ou de la physico-chimie et peuvent être indépendantes des activités liées au réacteur.
 
Afin de régler le faisceau d'un générateur de rayons X du laboratoire, un opérateur a décidé d'ôter le système de sécurité associé sans respecter les procédures adéquates. L'opération aurait dû être réalisée en présence d'une personne habilitée en radioprotection.
 
Une expérimentatrice a rejoint l'opérateur plus tard et a passé un doigt dans le flux de rayons X, pensant que le générateur était arrêté. La dose qu'elle a reçu au doigt a été estimée entre 180 et 360 millisievert, ce qui est inférieur à la limite réglementaire annuelle pour la main fixée à 500 millisievert. Les examens médicaux complémentaires n'ont rien détecté d'anormal.
 
La limite réglementaire annuelle d'irradiation de la main (500 millisievert) est 10 fois plus élevée que la limite réglementaire annuelle pour le corps entier (50 millisievert). Ces valeurs ont été fixées en fonction des conséquences possibles sur la santé et prennent en compte les sensibilités des différentes parties du corps à l'irradiation.
 
Cet incident, d'irradiation notable d'un doigt dans la limite de dose annuelle, est classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie