Incident de gammagraphie lors d’une opération réalisée par la société Radiographie Industrielle sur le site industriel de la société EXXON Mobil à Notre-Dame de Gravenchon (76)

Publié le 24/01/2014

Notre-Dame de Gravenchon (76) 76330 Notre-Dame-de-Gravenchon

Le 3 janvier 2014, l’Autorité de sûreté nucléaire a été informée par la société Radiographie Industrielle de la survenue d’un incident lors de l’une de ses opérations de gammagraphie sur le site de la société EXXON Mobil à Notre-Dame de Gravenchon (76) : des difficultés ont conduit à l’impossibilité de replacer, à l’issue de l’opération, la source radioactive utilisée dans sa position de sécurité.

Les activités de gammagraphie consistent à réaliser, à l’aide de sources radioactives de haute activité, des radiographies de pièces mécaniques permettant notamment de contrôler de manière non-destructive la qualité des soudures ou l’homogénéité des matériaux. Ces activités présentent des enjeux de radioprotection élevés pour les travailleurs. A l’issue de chaque opération, la source radioactive doit retrouver sa position de sécurité à l’intérieur de l’enceinte métallique de l’appareil, qui assure la protection contre les rayonnements.

Dans la nuit du 2 au 3 janvier 2014, deux opérateurs de la société Radiographie Industrielle effectuaient des opérations de gammagraphie à l’aide d’un appareil de type GAM 80, équipé d’une source radioactive d’Iridium 192 d’une activité de 0,87 TBq . A l’issue d’une opération, les manipulations pour replacer la source radioactive en position de sécurité n’ont pas abouti, malgré plusieurs tentatives. Cette situation a été confirmée par la mesure d’un débit de dose correspondant à proximité de l’appareil de gammagraphie.

Les opérateurs ont immédiatement prévenu la personne compétente en radioprotection (PCR) de la société Radiographie Industrielle et ont sécurisé la zone en renforçant le balisage autour de l’appareil.

Les actions proposées par la société Radiographie Industrielle avec le concours de la société CEGELEC, fournisseur de l’appareil de gammagraphie, pour replacer la source radioactive dans sa position de sécurité ont fait l’objet d’un examen technique et d’une autorisation de l’ASN avant d’être réalisées avec succès dans la journée du 3 janvier 2014.

Le mercredi 8 janvier 2014, l’ASN a conduit une inspection de la société Radiographie Industrielle afin de contrôler l’organisation de la radioprotection mise en œuvre et examiner des éléments relatifs à la gestion de l’incident.
L’appareil de gammagraphie concerné a fait l’objet d’une expertise technique réalisée le 15 janvier par la société CEGELEC en présence d’agents de l’ASN ; cette expertise a mis en évidence la présence d’un corps étranger dans l’appareil.

Cet événement n’a pas donné lieu à une exposition radiologique anormale des travailleurs ni du public. Compte tenu de sa nature, il a toutefois été classé provisoirement par l’ASN au niveau 1 de l’échelle INES.

 

 

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie