Découverte de sources radioactives non recensées et non déclarées dans un ancien atelier utilisé par un sous-traitant

Publié le 27/05/2015

Établissement AREVA-Mines 87250 Bessines-sur-Gartempe

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été informée le 30 mars 2015 par l’établissement AREVA-Mines de Bessines-sur-Gartempe (87) de la découverte de sources radioactives non recensées et non déclarées dans un ancien atelier, alloué à un prestataire.

Ces sources ont été découvertes lors de l’état des lieux des locaux avant réallocation de ceux-ci à d’autres activités, après cessation du contrat avec le prestataire. Elles étaient entreposées à l’intérieur de caisses protégées par des briques de plomb, dans un local fermé à clé. Elles ont été transférées immédiatement vers un lieu de stockage approprié, garantissant des conditions de radioprotection satisfaisantes.

L’établissement a réalisé des mesures autour des sources. Les résultats mettent en évidence que l’exposition aux rayonnements ionisants du personnel qui a travaillé à proximité de ces sources n’a pas dépassé les limites réglementaires.

L’ASN a demandé à l’exploitant des précisions sur la caractérisation de ces sources, de transmettre une demande de régularisation d’autorisation pour les sources qu’ils souhaitent utiliser et de l’informer de l’échéancier prévisionnel d’élimination des sources dont il n’envisage pas l’usage.

L’ASN classe cet évènement au niveau 1 de l’échelle internationale de gravité des événements nucléaires et radiologiques (INES) du fait de la défaillance et du manquement des dispositions organisationnelles au sein de l’établissement au regard des prescriptions de recensement et de demande d’autorisation avant détention et utilisation de sources radioactives.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie