Découverte d’une source radioactive de Radium-226 à l' Office national d'études et recherches aérospatiales (ONERA) – Centre de Toulouse (Haute-Garonne)

Publié le 21/04/2009

Onera 31000 Toulouse

L’Autorité de sûreté nucléaire a été informée le 1er avril 2009 par l’ONERA de la découverte d’une source radioactive de Radium-226 sur son centre de recherche de Toulouse.

Au début des années soixante-dix, l’ONERA a installé sur son centre de Toulouse un dispositif expérimental destiné à étudier les écoulements en gaz raréfiés. Ce dispositif était notamment équipé d’une sonde de mesure du vide contenant une source radioactive de Radium-226. En 1987, l’ensemble du dispositif a été démonté et certaines parties, dont cette sonde, ont été rangées dans un local spécifique inoccupé. En 1990, la sonde a été déplacée et stockée au fond d’une armoire dans un couloir.

En 2009, l’ONERA a lancé une campagne visant à répertorier l’ensemble du matériel stocké dans les armoires du centre. La sonde contenant la source de Radium-226 a été découverte à cette occasion le 26 mars 2009. Cette sonde a immédiatement été déplacée dans un lieu approprié pour y être expertisée. L’absence de contamination radioactive à la surface de la sonde a été constatée. Elle a ensuite été placée par l’ONERA dans un coffre de stockage adapté.

Il semble que cette source radioactive n’ait pas été manipulée depuis 1990. Les faibles débits de dose mesurés au contact de l’armoire et dans le couloir écartent alors tout risque de surexposition du personnel depuis cette date.

L’ASN a demandé à l’ONERA de poursuivre ses investigations auprès de son personnel afin de détecter une éventuelle surexposition antérieure et de procéder à l’évacuation de cette source, inutilisée, vers une filière d’élimination autorisée.

En raison d'une défaillance dans le contrôle des matières nucléaires, l’ASN classe cet événement au niveau 1 de l’échelle INES

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie