Déclaration de vol d’un détecteur de plomb

Publié le 01/04/2022

SOCOTEC 44230 Saint-Sébastien-sur-Loire

La société SOCOTEC a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), le 25 mars 2022, le vol de l’un de ses appareils d’analyse par fluorescence X pour la recherche de plomb dans les peintures. Cet appareil, de marque FONDIS, contenait une source de cadmium-109, d’une activité nominale de 850 MBq. Il s’agit donc d’une source de catégorie D au sens du code de la santé publique [1] .

L’incident s’est déroulé le 24 mars 2022 à Saint Sébastien-sur-Loire (44) en fin d’après-midi. La mallette contenant l’appareil d’analyse par fluorescence X a été dérobée après effraction du véhicule de la société.

L’ASN classe cet incident au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Dans les conditions normales d’utilisation, le détecteur de plomb ne présente pas de risque pour les personnes se trouvant à proximité immédiate.

En revanche, il convient d'éviter toute manipulation, en particulier toute tentative d'extraction de la source radioactive qu'il contient. Cet appareil ne présente aucun intérêt en dehors de son utilisation d'origine.

Mise à jour :

 
L'appareil d'analyse
par fluorescence X a été récupéré le 16 avril 2022 à Orvault (44).

 

[1] Le code de la santé publique (article R. 1333-14) répartit les sources de rayonnements ionisants en quatre catégories – de A à D – selon leur dangerosité intrinsèque. Les sources de catégorie A sont les plus dangereuses et celles de catégorie D les moins dangereuses.

Date de la dernière mise à jour : 26/04/2022

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie