Début d'incendie sur un wagon transportant des concentrés uranifères

Publié le 12/06/2000

72430 Chantenay-Villedieu

L'Autorité de sûreté nucléaire a été informée le 8 juin 2000 d'un début d'incendie sur un wagon transportant des concentrés uranifères (uranates de magnésie) en provenance du Niger et à destination de Malvési. Cet événement s'est produit à l'entrée de la gare de Chantenay (près de Nantes) le 8 juin en début d'après midi.

Six wagons du convoi étaient chargés chacun d'un conteneur de concentrés uranifères contenant 36 fûts de 400 kg de concentrés uranifères. 

 

Le conducteur a été informé par le système de détection d'un échauffement anormal au niveau d'un wagon et a immédiatement stoppé le train. Il a constaté que le plancher d'un wagon se consumait sans produire de flamme. 
Les pompiers sont intervenus rapidement et ont maîtrisé le début d'incendie en quelques minutes.

 

Le wagon affecté par le début d'incendie a été placé en zone de sécurité et est surveillé en permanence par la gendarmerie, en attendant que son chargement soit transféré sur un autre wagon ou sur un camion pour être acheminé de façon sûre. Les cinq autres wagons ont continué leur route vers leur destination.

 

Le plancher du conteneur  situé sur le wagon incidenté n'a pas été affecté par le début d'incendie, qui n'a pas eu le temps de provoquer des flammes du fait de la détection rapide de l'anomalie et de l'arrêt immédiat du train.

 

Les fonctions de sûreté de ce conteneur n'ont donc pas été endommagé par l'incident.

 

En conséquence, l'événement est classé au niveau 0 de l'échelle internationale des événements nucléaires (INES) appliquée au transport de matières radioactives.
 

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 0

Écart