L’ASN réalise une campagne d’inspections en radiologie conventionnelle en Mayenne (53)

Publié le 25/09/2014 à 10:30

Information régionale

Entre mars et août 2014, la division de Nantes de l’ASN a réalisé une campagne de contrôle auprès des 12 établissements médicaux de radiologie du département de la Mayenne (centres hospitaliers, cabinets de radiologie, rhumatologues…). Ce contrôle s’est déroulé en deux étapes : une enquête documentaire, suivie de la réalisation d’inspections sur le terrain.

L’enquête documentaire permis d’évaluer le respect de la radioprotection dans ces établissements médicaux, de sensibiliser un grand nombre de praticiens sur les principales exigences règlementaires de radioprotection, mais également de mieux cibler les établissements à inspecter.

Les enseignements tirés de cette enquête font apparaitre des pratiques globalement très satisfaisantes, tant dans le domaine de la radioprotection des patients que dans celui de la radioprotection des travailleurs. Des progrès sont néanmoins attendus en matière de complétude des contrôles techniques externes de radioprotection et de contrôles de qualité externe des appareils de radiologie ainsi qu’en matière de formation des professionnels à la radioprotection des patients.

Concernant la radioprotection des travailleurs, la totalité des établissements déclare avoir effectué un zonage radiologique, une analyse des postes de travail, avoir mis en place un suivi dosimétrique des travailleurs et procédé à l’affichage de l’ensemble des consignes de sécurité. Un seul établissement n’avait pas encore mené une évaluation des risques et deux établissements ne réalisaient pas un suivi médical pour l’ensemble des travailleurs. Ces bons résultats sont à rapprocher des 100% d’établissements ayant recours à une personne compétente en radioprotection (PCR) dont 4 ont un statut de PCR externe à l’établissement. La totalité des établissements ont transmis leurs rapports des contrôles techniques de radioprotection externes, néanmoins 75% de ces contrôles ne portaient pas sur la totalité des appareils de radiologie.

Pour la radioprotection des patients, 11 des établissements réalisent des contrôles de qualité internes, et les contrôles de qualité externes. Néanmoins, comme pour les contrôles techniques de radioprotection, 75% des rapports des contrôles de qualité externes transmis ne couvraient pas l’ensemble des appareils de radiologie. Cette enquête a également mis en évidence que sur les 11 établissements médicaux disposant d’au moins une personne formée à la radioprotection des patients, pour seulement 6 d’entre eux, l’ensemble des professionnels concernés avaient été formés. Enfin, 8 des 12 établissements réalisaient et transmettaient à l’IRSN leurs évaluations de dose aux patients dans le cadre des niveaux de référence diagnostiques (NRD).

Les quatre inspections réalisées ont concerné des cabinets de radiologie ou des cabinets de rhumatologie. Elles ont permis de relever un faible nombre d’écarts règlementaires en termes de zonage, de consignes, de contrôles de qualité et de contrôles de radioprotection, voire de comptes rendus d’actes.

Cette campagne de contrôle a permis d’identifier six établissements disposant d’un récépissé de déclaration obsolète (changement ou ajout d’appareils de radiologie…). Fin août, tous les établissements concernés avaient régularisé leur situation administrative.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017