Entreposage confiné de résidus issus de la conversion (Écrin)

L’établissement d’Orano Écrin sur le site de Malvési convertit depuis 1960 l’uranium naturel provenant des mines en tétrafluorure d’uranium (UF4 ).

Entreposage de substances radioactives - Orano Cycle

Installation contrôlée par

la division de Marseille

L’établissement d’Orano Écrin sur le site de Malvési convertit depuis 1960 l’uranium naturel provenant des mines en tétrafluorure d’uranium (UF4). Les déchets issus du procédé sont gérés sur le site de Malvési, par lagunage après neutralisation à la chaux, dans des bassins de décantation (B1 à B6) et d’évaporation (B7 à B12). Ces déchets contiennent essentiellement des radionucléides naturels. Néanmoins, des traces de radionucléides artificiels, issus du traitement de combustibles irradiés, pratiqué dans l’installation jusqu’en1983, ont été mises en évidence dans les bassins B1 et B2, dont l’exploitation est suspendue depuis 2004. De ce fait, ces deux bassins relèvent du régime des INB.

Appréciations 2017

L’ASN a prorogé d’un an le délai d’instruction de la demande de mise en service de l’installation par la décision n° ­CODEP-DRC-2017-019002 du Président de l’ASN du 30 août 2017, pour instruire les compléments demandés à l’exploitant, portant l’échéance réglementaire de l’instruction au 7 septembre 2018. Cette autorisation de mise en service constitue un préalable à la réalisation des travaux d’aménagement, notamment la mise en place d’une couverture bitumineuse, devant permettre de limiter l’impact environnemental de l’installation.

Date de la dernière mise à jour : 13/04/2018