Centrale Phénix

L’installation nucléaire de base (INB) 71 est située sur le centre CEA de Marcoule. Créé en 1969, Phénix est un réacteur de démonstration électrogène de la filière à neutrons rapides refroidi au sodium, d’une puissance de 563 mégawatts thermiques (250 mégawatts électriques).

Réacteur de recherche - CEA

L'installation en bref

La centrale Phénix est un réacteur surgénérateur de démonstration de la filière dite « à neutrons rapides », refroidi au sodium. Ce réacteur, d’une puissance électrique de 250 MWe, a été définitivement arrêté en 2009 et est en cours de démantèlement.

Le démantèlement de la centrale est encadré dans ses grandes phases par le décret no 2016‑739 du 2 juin 2016. La décision no 2016-DC-0564 de l’ASN du 7 juillet 2016 de l’ASN prescrit au CEA différents jalons et opérations de démantèlement.

Appréciations 2019

L’exploitant a poursuivi en 2019 la mise en œuvre des actions permettant de répondre aux prescriptions de l’ASN et à ses engagements, pris dans le cadre de son réexamen périodique.

L’ASN estime que le niveau de sûreté nucléaire et de radioprotection de la centrale Phénix est assez satisfaisant. Des améliorations sont notamment attendues sur la gestion du risque d’incendie, la surveillance des intervenants extérieurs, l’analyse des causes organisationnelles des événements significatifs. L’évacuation des combustibles irradiés et la dépose d’équipements se sont poursuivies en 2019 dans des conditions de sûreté globalement satisfaisantes, mais avec un rythme plus faible que prévu pour ce qui est de l’évacuation du combustible, à la suite d’aléas techniques. La construction de l’installation NOAH, qui assurera le traitement du sodium de Phénix et d’autres installations du CEA, a progressé en 2019 et les premiers essais de fonctionnement ont été réalisés. Le dépôt du dossier de mise en service de cet atelier est attendu pour 2020.

Date de la dernière mise à jour : 29/05/2020