Transports de substances radioactives

Une grande partie (85%) des colis de substances radioactives qui circulent en France sont constitués de radio-isotopes destinés à un usage médical, pharmaceutique ou industriel. Ces colis sont très divers. Leur radioactivité varie sur plus de douze ordres de grandeur, soit de quelques milliers de becquerels (colis pharmaceutiques) à des millions de milliards de becquerels (combustibles irradiés), et leur masse de quelques kilogrammes à une centaine de tonnes.

Avis d'incident des INB relatif au transport

Avis d'incident des installations nucléaires relatif au transport de substances radioactives

Publié le 12/04/2010

Anomalie générique

Transport de matières radioactives par voie interdite

L’ASN a été informée le 12 février 2010 d’un non-respect de la réglementation applicable aux expéditions de boremètres. Ces écarts concernent 7 transports réalisés par les centrales nucléaires de Blayais, Belleville, Bugey, Golfech, Gravelines et Penly entre 2002 et 2009. Deux de ces transports ont été réalisés par voie postale.

Publié le 15/03/2010

Usine de traitement d'éléments combustibles irradiés provenant des réacteurs nucléaires à eau ordinaire (UP2 800) - Transformation de substances radioactives - Orano Cycle

Accident d’un engin de transport de conteneurs de déchets

Le 10 février 2010, un engin de transport utilisé pour le transport de colis de déchets radioactifs a heurté le mur situé en fond du sas camion de l’unité DRV (désentreposage des résidus vitrifiés). Cet accident a provoqué une brèche dans le mur et l’engin s’est immobilisé. Cet engin ne transportait pas de colis de déchets radioactifs au moment de l’accident.

Publié le 12/01/2010

Usine de traitement d'éléments combustibles irradiés provenant des réacteurs nucléaires à eau ordinaire (UP3 A) - Transformation de substances radioactives - Orano Cycle

AREVA La Hague - Incident de transport de matières radioactives

Le 16 décembre 2009, un transport d’un colis de fûts de déchets alpha provenant de l’atelier de purification du plutonium T4 a été réalisé alors que la masse de plutonium du colis était estimée à 281 grammes. Les règles générales d’exploitation (RGE)[1] fixent une limite pour la prise en charge et le transfert de colis à 250 grammes de plutonium par colis.

Publié le 21/01/2003

Station de traitement (STE2) et atelier (AT1) - Transformation de substances radioactives - Orano Cycle

Incident de transport de combustibles usés

L'Autorité de sûreté nucléaire a été informée, par COGEMA Logistics, le 21 janvier, d'une anomalie survenue sur un emballage de transport de combustibles, consistant en l'absence de réalisation d'une opération de maintenance, le contrôle de l'efficacité de la protection radiologique.

Publié le 23/08/2002

Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Détection d'un point de contamination à l'extérieur d'un colis

Dans la nuit du 20 au 21 août, un conteneur de matériel faiblement radioactif a été transporté de la centrale nucléaire de Paluel vers celle de Nogent-sur-Seine alors qu'il présentait une contamination surfacique externe supérieure à la limite fixée par la réglementation.

Publié le 21/03/2001

Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Ouverture partielle de la porte d'un conteneur renfermant des outillages

Le 21 mars, dans le cadre d'un transport d'outillages contaminés de la centrale de Paluel vers la centrale de Flamanville, il a été constaté à la réception du conteneur de transport que sa porte n'était pas parfaitement fermée.

Publié le 17/04/2000

Centrale nucléaire de Flamanville - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Dépassement du seuil réglementaire d'intensité de rayonnement au contact

Le 17 avril, la Centrale EDF de Flamanville (Manche) a été destinataire d'un colis de matière radioactive dont le débit d'équivalent de dose mesuré au contact de la surface extérieure n'était pas conforme à la réglementation.