Station de traitement des effluents liquides et des déchets solides (STE3)

La "Station de traitement des effluents liquides et des déchets solides STE3" est l’une des sept installations nucléaires de base (INB) composant le site Orano de la Hague. Elle a été autorisée en 1981 et mise en exploitation en 1987.

Transformation de substances radioactives - Orano Cycle

Installation contrôlée par

la division de Caen

La "Station de traitement des effluents liquides et des déchets solides STE3" est l’une des sept installations nucléaires de base (INB) composant le site Orano de la Hague. Elle a été autorisée en 1981 et mise en exploitation en 1987. Sa vocation principale est le traitement des effluents actifs du site puis le conditionnement des précipités actifs (appelés « boues ») issus de ce traitement.

Reprise et conditionnement des boues de STE2

La station de traitement des effluents STE2 d’UP2-400 servait à collecter les effluents de l’usine UP2-400, à les traiter et à entreposer les boues de précipitation issues du traitement. Les boues de STE2 sont ainsi les précipités qui fixent l’activité radiologique contenue dans les effluents et elles sont entreposées dans sept silos. Une partie des boues a été enrobée dans du bitume et conditionnée dans des fûts en acier inoxydable dans l’atelier STE3. À la suite de l’interdiction du bitumage par l’ASN en 2008, Orano a étudié d’autres modes de conditionnement pour les boues non conditionnées ou entreposées.

Le scénario concernant la reprise et le conditionnement des boues de STE2 présenté en 2010 était découpé en trois étapes :

•  reprise des boues entreposées dans des silos de STE2 (INB 38) ;

•  transfert et traitement, initialement envisagé par séchage et compactage, dans STE3 (INB 118) ;

•  conditionnement des pastilles obtenues en colis dénommés « C5 » en vue du stockage en couche géologique profonde.

L’ASN a autorisé la première phase de travaux pour la reprise des boues de STE2 en 2015 et le décret d’autorisation de création de la station de traitement des effluents STE3 a été modifié par décret du 29 janvier 2016, afin de permettre l’implantation du procédé de traitement des boues de STE2.

Fin 2017, Orano Cycle a cependant informé l’ASN que le procédé retenu pour le traitement des boues dans STE3 pouvait entraîner des difficultés pour l’exploitation et la maintenance des équipements. Orano Cycle a proposé un scénario alternatif par centrifugation et a transmis en août 2019 un dossier d’options de sûreté (DOS), qui repose cependant sur des hypothèses encore trop peu étayées. Une inspection a eu lieu fin 2019 et a montré que le projet n’était pas suffisamment mûr pour que l’ASN puisse donner un avis sur ce DOS. Celui‑ci devra être révisé, en particulier sur les options structurantes du projet concernant le traitement des effluents et les rejets dans l’environnement, ainsi que la maîtrise du risque d’incendie.

Date de la dernière mise à jour : 29/05/2020