Station de traitement des effluents et déchets solides (STE2) et atelier de traitement des combustibles nucléaires oxyde (AT1)

Installation STE 2 : collecte, traitement des effluents et entreposage des boues de précipitation et atelier AT1, installation prototype en cours de démantèlement.

Transformation de substances radioactives - Orano Cycle

Installation contrôlée par

la division de Caen

Installation STE 2 sur le site de La Hague : collecte, traitement des effluents et entreposage des boues de précipitation et atelier AT1, installation prototype en cours de démantèlement.

Comprendre

Le silo 130 a été conçu et construit selon les exigences de sûreté en vigueur dans les années 1960. La structure du génie civil du silo 130 est aujourd’hui fragilisée par le vieillissement et par l’incendie survenu en 1981. En outre, les déchets, initialement entreposés à sec, se retrouvent submergés dans un volume important d’eau, depuis l’extinction de l’incendie de 1981. L’eau est donc en contact direct avec les déchets et peut contribuer à la corrosion du cuvelage en acier noir, qui est aujourd’hui l’unique barrière de confinement.
Ainsi, l’un des risques majeurs concerne la dispersion des substances radioactives dans l’environnement (infiltration de l’eau contaminée dans la nappe phréatique).

Un autre facteur pouvant compromettre la sûreté du silo 130 est lié à la nature des substances présentes dans les déchets, comme le magnésium qui est pyrophorique. L’hydrogène, gaz hautement inflammable, peut aussi être produit par le phénomène de radiolyse ou de corrosion (présence d’eau).
Ces éléments contribuent aux risques d’incendie et d’explosion.

Schéma de reprise et de conditionnement des déchets du silo 130
Silo 130 - Schéma général
Silo 130 - Schéma détaillé 1
Silo 130 - Schéma détaillé 2

Date de la dernière mise à jour : 03/10/2018