Centre de stockage de la Manche (CSM)

Le Centre de stockage de la Manche (CSM) est implanté dans le département de la Manche, sur le territoire de la commune de Digulleville, à 15 km à l'ouest de Cherbourg et à l'est de l'établissement Orano de La Hague avec lequel il possède une clôture mitoyenne.

Stokage de substance radioactives - Andra

Installation contrôlée par

la division de Caen

L'installation en bref

Mis en service en 1969, le centre de stockage de la Manche (CSM) fut le premier centre de stockage de déchets radioactifs exploité en France. 527 225 m3 de colis de déchets y sont stockés. L’arrivée de nouveaux déchets au CSM a cessé en juillet 1994.

En application du décret n° 2016‑846 du 28 juin 2016, le CSM, géré par l’Andra, est considéré comme étant en phase de démantèlement (opérations préalables à sa fermeture) jusqu’à la fin de la mise en place de la couverture pérenne. Une décision de l’ASN précisera la date de fermeture du stockage (passage en phase de surveillance), ainsi que la durée minimale de la phase de surveillance du CSM.

Appréciations 2020

L’instruction du dossier d’orientations de réexamen périodique avait abouti à des demandes particulières de l’ASN fin 2017, portant notamment sur la justification des principes techniques de mise en œuvre de la couverture pérenne, le dispositif mémoriel et la mise à jour de l’étude d’impact. Dans ce cadre, l’ASN instruit actuellement le rapport de réexamen périodique du CSM transmis par l’Andra en 2019.

En 2020, l’ASN considère que l’organisation définie et mise en œuvre pour l’exploitation des installations est satisfaisante. En particulier, dans le cadre de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid‑19, l’exploitant a mis en place un plan de continuité d’activité autour de la protection physique, de la surveillance de l’environnement et de la maintenance curative des installations. Au regard des échanges réguliers avec l’exploitant et de l’inspection réalisée en décembre 2020, l’ASN considère que les dispositions retenues ont permis de conserver un niveau de surveillance satisfaisant. En complément, l’analyse du retour d’expérience propre à cette période permettra d’améliorer encore l’organisation.

Principales étapes réglementaires

Ce site, installation nucléaire de base n°66, a été créé en 1969 (décret de création du 19 juin 1969) et était alors le premier centre français de stockage en surface de déchets radioactifs de faible et moyenne activité à vie courte, c'est à dire inférieure à 30 ans.

Sorti de sa phase de réception, le CSM est entré, par décret du 10 janvier 2003, en phase de surveillance active pendant une période minimale de 10 ans (suivi de l'évaluation de l'impact radiologique et chimique du centre sur l'environnement, suivi du comportement du stockage, engagement d'aménagements ou de réparations si nécessaire).

A noter que le décret du 10 janvier 2003 encadre également les autorisations de prélèvement d'eau et de rejet des effluents liquides du site.

Date de la dernière mise à jour : 27/05/2021