Atelier HAO (Haute activité oxyde)

L’ INB 80 assurait les premières étapes du processus de traitement des combustibles nucléaires usés : réception, entreposage puis cisaillage et dissolution. Les solutions de dissolution produites dans l’INB 80 étaient ensuite transférées dans l’ensemble industriel UP2‑400, dans lequel avait lieu la suite des opérations de traitement.

Transformation de substances radioactives - Orano Cycle

L’ INB 80 assurait les premières étapes du processus de traitement des combustibles nucléaires usés : réception, entreposage puis cisaillage et dissolution. Les solutions de dissolution produites dans l’INB 80 étaient ensuite transférées dans l’ensemble industriel UP2‑400, dans lequel avait lieu la suite des opérations de traitement.

L’ INB 80 est composée de :

  • HAO Nord, lieu de déchargement et d’entreposage des combustibles usés ;
  • HAO Sud, où étaient effectuées les opérations de cisaillage et dissolution ;
  • le bâtiment « filtration », qui comporte le système de filtration de la piscine de HAO Sud ;
  • le silo HAO, dans lequel sont entreposés des coques et embouts (morceaux de gaine et embouts de combustible) en vrac, des fines provenant essentiellement du cisaillage, des résines et des déchets technologiques issus de l’exploitation de l’atelier HAO entre 1976 et 1997 ;
  • le stockage organisé des coques (SOC), composé de trois piscines dans lesquelles sont entreposés des fûts contenant coques et embouts.

Le démantèlement de l’atelier HAO a été autorisé par décret du 31 juillet 2009. Orano Cycle a rencontré des difficultés pendant les opérations préalables au démantèlement des cellules 904 et 906 (difficultés pour atteindre notamment un niveau radiologique dans la cellule 906 compatible avec un démantèlement au semi‑contact), qui l’ont conduit à réviser son scénario de démantèlement. Le nouveau scénario sera présenté à l’ASN en 2019.

Le projet de RCD, actuellement mené dans le silo HAO et dans le SOC, constitue le premier point d’arrêt du démantèlement de l’installation. Orano Cycle a fait part de ses difficultés pour respecter les échéances prescrites pour la reprise des déchets contenus dans le silo HAO et dans le SOC. Le report d’échéances nécessitera une modification du décret du 31 juillet 2009. En 2018, l’exploitant a poursuivi la construction de la cellule de reprise des déchets du silo et mis en place, à fin novembre 2018, l’ensemble des gros équipements.

Par ailleurs, l’INB 80 avait fait l’objet d’un réexamen périodique. À la suite de son instruction, l’ASN a fixé, par décision du 4 janvier 2018, des prescriptions complémentaires.

Date de la dernière mise à jour : 16/05/2019