Orphée

Réacteur de type piscine, Orphée est destiné à produire des neutrons thermiques pour la recherche fondamentale.

Réacteur de recherche - CEA

Installation contrôlée par

la division d'Orléans

Le réacteur Orphée (INB 101), réacteur source de neutrons, est un réacteur de recherche de type piscine, d’une puissance autorisée de 14 MWth. Le cœur, très compact, est localisé dans une cuve d’eau lourde qui sert de modérateur. La création du réacteur a été autorisée par le décret du 8 mars 1978 et sa première divergence a eu lieu en 1980. Il est équipé de neuf canaux horizontaux, tangentiels au cœur, permettant l’usage de 19 faisceaux de neutrons. Ces faisceaux servent à réaliser des expériences dans des domaines tels que la physique, la biologie ou la physico‑chimie. Le réacteur dispose également de dix canaux verticaux permettant l’introduction d’échantillons à irradier pour la fabrication de radionucléides ou la production de matériaux spéciaux. L’installation de neutronographie est, quant à elle, destinée à la réalisation de contrôles non destructifs de certains composants.

Le CEA a prévu l’arrêt du réacteur Orphée fin 2019. Le dossier de démantèlement, attendu avant la fin 2019, fera l’objet d’une instruction par l’ASN.

Appréciations 2019

Le réacteur Orphée a été définitivement arrêté en fin 2019. L’exploitant prépare le dossier de démantèlement de l’installation.

L’ASN considère, sur la base des inspections réalisées en 2019, que le niveau de sûreté du réacteur Orphée est satisfaisant dans l’ensemble. L’exploitation des tours aéroréfrigérantes s’est améliorée après que de nombreux écarts avaient été constatés en 2018. Cependant, les dispositions de maîtrise des risques liés à l’incendie doivent être améliorées et des progrès dans la préparation à la gestion de crise sont nécessaires. Enfin, certaines dispositions de gestion des équipements sous pression nucléaires doivent être plus robustes.

À la suite de l’arrêt du réacteur, la phase de préparation des opérations de démantèlement, dans l’attente du décret de démantèlement, fera l’objet d’une attention particulière de l’ASN, notamment l’adaptation de l’organisation et des compétences de ses personnels pour gérer des activités nouvelles, en maintenant le niveau de sûreté de l’installation.

Date de la dernière mise à jour : 29/05/2020