Fort de Vaujours

L’ancien site du CEA du Fort de Vaujours, sur lequel ont été menées des expériences mettant en jeu de l’uranium naturel et appauvri, a été acquis par la société Placoplatre dans le but d’exploiter une carrière de gypse à ciel ouvert.

Dans la continuité des actions de contrôle menées sur sollicitation des préfets de Seine-et-Marne et de Seine-Saint-Denis, l’ASN a rendu un avis le 3 juin 2016 relatif aux actions de radioprotection prises dans le cadre du retrait des canalisations enterrées situées sur la commune de Vaujours (93), hors Fort central. L’ASN a par ailleurs organisé l’intervention d’un tiers expert sur le site. Elle a rédigé un cahier des charges pour les contrôles à réaliser et a rendu un avis sur les propositions techniques reçues des différents laboratoires intéressés.

Un groupement constitué du Centre d’étude nucléaire de Bordeaux Gradignan et de l’Institut de physique nucléaire de Lyon a été désigné comme tiers-expert par les préfets de Seine-et-Marne et de Seine-Saint-Denis, après avis favorable de la commission de suivi de site du Fort de Vaujours. Le groupement a réalisé une première campagne de mesure en juin 2016, dans les conditions fixées par l’ASN.

L’ensemble des actions menées a été présenté lors des réunions de la commission de suivi de site. Au 1er semestre 2017, une nouvelle inspection de l’ASN et une nouvelle campagne de mesure par le tiers-expert désigné ont eu lieu.

Actualités

Les actualités concernant le fort de Vaujours

Lettres de suite d'inspection

Les lettres de suites d'inspections concernant le fort de Vaujours

Date de la dernière mise à jour : 11/01/2018