Centre CEA de Fontenay-aux-Roses

Le centre CEA de Fontenay-aux-Roses, créé en 1946, est situé en bordure des communes de Châtillon et du Plessis-Robinson, dans le département des Hauts-de-Seine. Il occupe une superficie de 13,8 hectares, et abrite la première pile atomique du continent européen, « Zoé ». Deux générations d'installations nucléaires ont été exploitées jusqu'en 1995, pour le développement du procédé de retraitement du combustible nucléaire.

Le site en bref

CEA de Fontanay-aux-Roses

Le centre CEA de Fontenay-aux-Roses, créé en 1946, est situé en bordure des communes de Châtillon et du Plessis-Robinson, dans le département des Hauts-de-Seine. Il occupe une superficie de 13,8 hectares, et abrite la première pile atomique du continent européen, « Zoé ». Deux générations d'installations nucléaires ont été exploitées jusqu'en 1995, pour le développement du procédé de retraitement du combustible nucléaire.

Depuis 1999, le CEA a entrepris de dénucléariser le centre. Parallèlement au démantèlement des installations nucléaires en elles-mêmes, un programme d'assainissement complet du site a été élaboré, notamment pour accueillir de nouvelles activités de recherche dans les domaines des sciences du vivant et de la recherche technologique.

 Abritant initialement quatre installations nucléaires de base (n° 34, 57, 59, 73), le centre n'en comporte plus que deux aujourd'hui (n° 165 et 166), suite aux décrets signés le 30 juin 2006 autorisant le démantèlement total du site. La première INB est constituée des chantiers de démantèlement des laboratoires en eux-mêmes, et la seconde est l'installation de traitement des déchets issus de ces chantiers. La dénucléarisation du site va se poursuivre dans les années à venir. 

Appréciations 2019

Sur la base des contrôles réalisés en 2019, l’ASN a constaté que la surveillance des intervenants extérieurs apparaît maîtrisée sur le site CEA de Fontenay‑aux‑Roses et que les engagements et actions, définis à la suite des inspections et des événements significatifs des années précédentes, ont, pour la majorité d’entre eux, été mis en œuvre.

Cependant, la radioprotection au sein des INB de Fontenay‑aux‑Roses présente des faiblesses dans l’organisation et les dispositions techniques mises en place. L’ASN surveillera le déploiement du plan d’action prévu par le CEA pour remédier aux écarts constatés. De plus, des améliorations vis‑à‑vis du risque incendie sont attendues dans la maîtrise et le suivi des charges calorifiques.

Par ailleurs, plusieurs événements significatifs survenus en 2019 ont mis en exergue des problématiques de vieillissement d’équipements, en particulier le dysfonctionnement de certaines alarmes contribuant à la surveillance et au maintien de la sûreté des installations.

Comme en 2018, l’ASN constate en 2019 des retards dans la réalisation des études, dans la programmation de projets et dans le calendrier des opérations de démantèlement. En particulier, l’ASN souligne le retard pris dans les projets de nouveaux équipements nécessaires au démantèlement des installations nucléaires de Fontenay‑aux‑Roses. L’ASN attend du CEA qu’il mette en place des actions fortes en 2020 pour maîtriser les délais associés à ces différents projets, notamment ceux contribuant à la diminution du TSM au sein des installations anciennes, qui constituent des priorités pour la sûreté.

Actualités

Actualités des installations nucléaires du centre CEA de Fontenay-aux-Roses

Lettres de suite d'inspections

Lettres de suite d'inspections des installations nucléaires du centre CEA de Fontenay-aux-Roses

Avis d'incidents

Avis d'incident des installations nucléaires du centre CEA de Fontenay-aux-Roses

Courriers de position

Courriers de position des installations nucléaires du centre CEA de Fontenay-aux-Roses

Réglementation

Réglementation concernant les installations nucléaires du centre CEA de Fontenay-aux-Roses

Participation du public

Participation du public concernant les installations nucléaires du centre CEA de Fontenay-aux-Roses

Date de la dernière mise à jour : 29/05/2020